Chapitres d'Estel -> Tribune libre -> Irvin
 
Irvin
Serment de Carn Achagh
Maraudeur

Messages : 15
Message Posté le: 30/07/2008 à 19:42    
 

Irvin


Personnalité
Irvin est un idiot fini, à moitié barge et fidèle en amitié. Incapable de suivre une discussion normale (il ne comprend pas les trois quart des sous-entendus ou des mots de plus de deux syllabes), il fait très souvent référence à " l'autre ", qui n'est rien de plus que son ami imaginaire avec lequel il a fait les quatre cents coups.

La seule chose qui ai de l'influence sur Irvin, ce sont ses amis du Serment, sa nouvelle famille. Prêt à en découdre avec tous pour la moindre broutille, il sait néanmoins que sans eux, sa vie aurait été bien plus courte et douloureuse.

Description physique
Irvin est un géant. C'est la première réflexion qui vient à l'esprit lorsqu'on le croise. Du haut de ses deux mètres et de sa musculature abondante (il travaille les après-midi comme manutantionnaire pour Prosper Boiredebeurrée à Bree, ça aide à s'entretenir), il impressionne...

... jusqu'à ce qu'il ouvre la bouche et qu'on réalise que la taille de son cerveau est inversement proportionnel à son tour de biceps.

L'autre caractéristique majeure d'Irvin est au niveau de sa chevelure. Il est blond, d'un blond étonnant pour quelqu'un qui se dit du Pays de Bree. Ses mèches blondes, coupées au bol, lui donne un certain style qui est souvent sujet de moqueries de ses compagnons...


En détails ...
NomIrvin
Culture :Hommes de Bree
Signes particuliers :Blond, géant, musculeux et idiot comme ses pieds
En gameplay :Champion


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Irvin
Serment de Carn Achagh
Maraudeur

Messages : 15
Message Posté le: 13/08/2008 à 09:25    
 

Bref Historique


(à développer)


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Irvin
Serment de Carn Achagh
Maraudeur

Messages : 15
Message Posté le: 13/08/2008 à 09:25    
 

Si l'autre n'avait pas été en retard... (1)


Il passa une main dans ses cheveux blonds, hésitant sur la marche à suivre.
Sans doute qu'il serait sage d'attendre l'autre. Parce que l'autre, il avait toujours de bonnes idées, des solutions aux problèmes et il savait parler.
Mais Irvin savait qu'il risquait de passer à côté d'une belle occasion s'il laissait filer le marchand sans lui prendre son or.

Sous l'arche du Quartier des Pierres, il voyait le marchand, un Caravanier de Combe sans doute à ses atours, qui discutait avec un client. Irvin avait bien remarqué l'échange qui venait d'avoir lieu : une bourse pleine donnée au marchand en échange d'une dague rutilante. Les yeux du voleur ne quittait pas la bourse attachée à une fine cordelette à la ceinture du Caravanier.

Et l'autre qui n'arrivait toujours pas.

Le marchand salua son client, et ils se séparèrent chacun prenant une direction différente. L'acheteur partit vers le sud de Bree alors que le Caravanier remontait vers la Banque.

Vite ! Il fallait réagir avant qu'il ne soit entouré des gardes de la banque ! Irvin s'élança à la poursuite du Caravanier, les yeux rivés sur la bourse à son côté. Il ne vit pas le tabouret du cordonnier installé à côté de l'arche du Quartier des Pierres et s'étala de tout son long sur les pavés humides de la place, provoquant l'hilarité du cordonnier.

Entendant le fracas de la chute, le marchant s'était retourné et avait sourit. Irvin était découvert, l'effet de surprise était raté. Découvert et ridicule.

Les machoires serrées, il se redressa, visiblement en colère. La pluie de la veille avait laissé quelques flaques sur les pavés de la place et la chemise d'Irvin était tâchée. Lentement, il se retourna vers le cordonnier hilare et s'approcha de lui.

Irvin avait oublié l'autre en retard. Il avait oublié le marchand et sa bourse. Il ne voyait que le cordonnier et son rire sonore.
La suite ne fut que cris, pleurs et dents déchaussées.

...

Il ouvrit un oeil tuméfié. Le droit. L'autre n'était pas mieux, mais l'ouvrir aurait fait hurler Irvin de douleur.

Des barreaux. Qu'il reconnut immédiatement : les geoles de Bree. Irvin referma son oeil, et se retourna sur le banc de bois qui lui servait de lit.
De toute façon, c'était la faute de l'autre.
S'il n'avait pas été en retard...


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Irvin
Serment de Carn Achagh
Maraudeur

Messages : 15
Message Posté le: 13/08/2008 à 09:26    
 

Si l'autre n'avait pas été en retard... (2)


Il regardait sa chope désespéramment vide. Nob était venu trois fois lui demander de régler la boisson, mais Irvin lui avait répondu que son ami allait venir pour payer.
Sauf qu'il n'arrivait pas.

Irvin jeta un coup d'oeil furtif à la porte d'entrée, ce qui n'échappa pas à Prosper, derrière son comptoir. S'il courrait suffisamment vite, il pourrait peut-être partir sans payer ni se faire attraper.

" Irvin ! " lança le gros homme. " Va falloir que tu laisses la place, j'ai d'autres clients à installer ce soir... "

Nob s'approcha pour venir chercher l'argent. Et l'autre, encore en retard.
" Ecoutes, Nob. J'ai pas l'argent là, mais je peux... "

Le serveur hobbit le regarda dans les yeux un instant avant de faire signe à Alran, l'un des gros paysans d'Archet, de lui prêter main forte.

" Nan, mais attends, Nob, je te dis que c'est mon ami qui a l'argent. Il va payer ma chope, n'aie pas peur... " Irvin se leva lorsqu'Alran arriva au niveau de sa table.

" Hey, petit ! " lança le paysan. " Tu paies ce que tu dois à Prosper et tu t'en vas...
- Mais écoute, l'ami, j'ai dit à Nob que... "

Irvin s'élança vers la sortie mais malgré la force du voleur, le gros paysan parvint à l'attraper au collet.
La suite ne fut que cris, pleurs et hématomes.

...

Il ouvrit un oeil, noyé dans les brumes d'un mal de tête phénoménal. Il parvenait avec peine à distinguer ce qui l'entourait.

Des barreaux. Qu'il reconnut immédiatement : les geoles de Bree. Irvin referma son oeil, et se retourna sur le banc de bois qui lui servait de lit.
De toute façon, c'était la faute de l'autre.
S'il n'avait pas été en retard...




Dernière édition par Irvin le 21/11/2008 à 14:40; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Irvin
Serment de Carn Achagh
Maraudeur

Messages : 15
Message Posté le: 13/08/2008 à 09:26    
 

Si l'autre n'avait pas été en retard... (3)


Il essuya négligemment une crotte de nez sur ses chausses, ne lâchant pas du regard le groupe de gardes qui discutaient non loin de lui.
Parmi eux, Renald Vertepomme, l'un des hommes du Capitaine Alenor, de la Garde de Bree. Ce Renald s'était moqué d'Alera quelques jours plus tôt, Irvin l'avait entendu... et il comptait bien venger sa soeur.

Le voleur s'avança vers la patrouille d'un pas décidé, un sourire mauvais aux lèvres. L'autre lui avait dit de l'attendre avant de régler son compte à Renald, mais Irvin en avait marre de toujours l'attendre.

" Hey, Renald ! T'es venu avec tes copines ? " lâcha la brute.

La patrouille se retourna comme un seul homme vers Irvin, et Renald, par réflexes, dégaina son gourdin.
" Qu'est-ce tu veux, Blondinet ? " rétorqua-t-il.

Irvin, d'aussi loin qu'il se souvenait, détestait qu'on l'appelle ainsi. Oui, dans les premières années de son enfance, il était chétif et idiot, mais il avait grandi et prit des forces. Renald aggravait son cas.

" T'as dit du mal d'ma soeur, y'a deux jours. Et ça me plait pas, gronda Irvin.
- Ben moi, c'est sa trogne que j'aime pas. Et si tu veux du grabuge, tu vas en avoir, moi j'te le dis. "

Alors qu'il répondait, le visage de Renald se fendit d'un sourire et son regard se porta dans le dos d'irvin. Lorsque ce dernier se retourna, il vit qu'une seconde patrouille achevait sa ronde non loin de la Porte Sud, non loin d'eux. Attirés par la présence de la brute discutant bruyamment avec Renald, les gardes approchaient, le gourdin à la main.

Irvin sentit que les choses dérapaient hors de son contrôle mais il n'avait pas peur. Six gardes, c'était encore jouable. Il pâlit cependant lorsqu'il constata qu'il avait eu la bonne idée d'interpeller Renald à l'heure de la relève et que les hommes d'Eleane de Baranduin, une autre Capitaine de Bree, venaient remplacer ceux d'Alenor. Six gardes, tous frais, arrivaient de la Salle du Rassemblement et découvraient la scène.
Douze gardes. Cela devant un poil plus difficile.

Irvin regarde à droite puis à gauche. Il lança à Renald :
" Hé ! Tu crois p't-être que tes copines me font peur ? L'autre va arriver, et moi et lui, on va vous massacrer.
- L'autre ? Encore lui ?
- Ouais, encore lui. Aussi vrai que les bateaux des Elfes ont des ailes et qu'ils vont aux cieux à la fin du monde.
"

Renald Vertepomme et les autres gardes présents s'esclafèrent, ce qui mit Irvin dans un colère noire. Il ne supportait pas qu'on se moque de lui. Il regarda fixement Renald, avant de le charger en rugissant.
La suite ne fut que cris, pleurs et coups de gourdin.

...

En se réveillant, il poussa un râle de douleur. Ils ne l'avaient pas loupé... Il ouvrit avec peine un oeil...

Des barreaux. Qu'il reconnut immédiatement : les geoles de Bree. Irvin referma son oeil, et se retourna avec douleur sur le banc de bois qui lui servait de lit.
De toute façon, c'était la faute de l'autre.
S'il n'avait pas été en retard...


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
    Chapitres d'Estel -> Tribune libre Sujet précédent :: sujet suivant