Chapitres d'Estel -> Chartes & guides -> Aide de jeu : Le Quatrième Mur
 
Orion
Casse-Couettes

Messages : 2381
Message Posté le: 2/02/2009 à 14:12    Sujet du message : Aide de jeu : Le Quatrième Mur
Citer
 

" Aragorn se releva, et d'un geste vif, aussi rapide que l'attaque d'un serpent, planta sa lame dans le corps vaporeux du Nazgul. La vile créature poussa un cri qui fit frissonner les quatre Hobbits, et l'écho de ce hurlement se propagea bien au dela du Mont Venteux, comme les ombres de la nuit reprenaient en choeur l'horrible cri. Le Nazgul contre-attaqua alors en s'exclamant : " De toute façon, tu ne peux me vaincre, seuls un Hobbit et une femme Rohir pourront m'avoir, et encore, dans quelques mois. Mon heure n'est pas arrivée, alors dégage, sale Rôdeur "...

- Hey, mais attends, c'est pas possible.
- De quoi ?
- Ben, comment le Nazgul peut savoir comment et quand il va mourir ?
- Je sais pas moi. Il a peut-être déjà lu le livre...
"

Le Quatrième Mur


Le quatième mur est une notion de mise en scène théatrâle inventée pour permettre la vraissemblance de la scène jouée.

Il est défini par Wikipédia comme : " L'écran imaginaire qui sépare l'acteur du spectateur. Parallèle au mur de fond de scène, il se situe entre le plateau et la salle, au niveau de la rampe. Avec ce système, les acteurs ont commencé à avoir des déplacements plus naturalistes et quotidiens, ils pouvaient par exemple jouer dos au public. "

En quoi nous intéresse-t-il, nous, joueurs de rôle du Seigneur des Anneaux Online ? C'est ce que nous allons voir...


[1] Le Mur contre le Hors-Roleplay

Lorsque nous interprétons nos personnages, en jeu, il n'y a pas de spectacteur puisque tous les intervenants sont acteurs, ou au moins intégrés à la scène même s'ils peuvent rester passif. Ainsi dans une scène roleplay qui se déroule en jeu, tous les participants sont présents et interactifs. Le Quatrième Mur est donc total, puisque la scène ne supporte aucun spectacteur distinct des acteurs.

Dans ce cadre, il est donc tout à fait normal que tous les participants s'expriment en roleplay, puisqu'ils sont intégrés à la scène roleplay qui se déroule. Une remarque hors-roleplay viendrait briser le Quatrième Mur puisqu'elle s'adresserait non pas aux personnages présents, mais aux joueurs derrière les personnages, joueurs qui sont censés être absents de la scène.


[2] Le Mur contre l'Omniscience

Nos personnages, contrairement à nous, ne savent pas comment tout cela va se finir. Ils n'ont pas lu le Seigneur des Anneaux, ils n'ont sans doute pas lu Bilbo le Hobbit (qui n'est pas disponible hormis à Fondcombe, et uniquement aux amis de Bilbon), ils n'ont pas eu accès au Silmarillion, ni aux divers écrits de Tolkien (qui, même s'ils appartiennent au monde de nos personnages, sont des écrits rares et introuvables pour le commun des mortels). Bref, nos personnages ne connaissent que leur quotidien, et c'est déjà pas mal.

Lorsque nous interprétons nos personnages, il est donc important de bien distinguer ce que savent nos avatars de ce que nous savons, nous joueurs, et faire appel à une connaissance incongrue (comme le Nazgul qui sait à quel page il va mourir) brise le Quatrième Mur et nuit à l'immersion de la scène.


[3] Le Mur contre les Pensées non-formulées

Il arrive quelque fois qu'un joueur, au cours d'une scène, lâche une emote ' /me pense que les Hobbits sont vraiment des estomacs sur pattes ' ou ' /me se dit qu'il ferait mieux de les laisser tranquille '. Ces joueurs expriment là, de manière indirecte, les pensées de leur personnage.

Mais le souci, c'est que ces pensées ne peuvent être lues que par le spectateur de la scène, extérieur à la scène, et nous l'avons vu : au cours d'une scène roleplay, tous les participants sont acteurs, il n'y a pas de spectateurs. Autrement dit, le joueur a exprimé la pensée de son personnage mais nul ne peut la lire. Il brise ainsi, en s'adressant aux joueurs derrière le personnage, le Quatrième Mur.

Dans ce cas, il vaut mieux dépeindre l'attitude d'un personnage plutôt de livrer sa pensée de manière indirecte. Ainsi, un personnage qui pense à fuir la scène, plutôt que de lancer l'emote ' /me pense qu'il devrait prendre ses jambes à son cou ', devrait lancer l'emote ' /me jette des regards fuyants vers la sortie et tremble, visiblement prêt à prendre la fuite '. Ainsi, par la description des gestes du personnage, les autres acteurs connaissent la pensée du personnage sans que le Quatrième Mur (et l'immersion) ne soit brisé.


[4] Le Mur contre l'Invraisemblance

En établissant le Quatrième Mur, le joueur enferme son personnage dans la Terre du Milieu. Il le force ainsi à mener une véritable existance qui sera, pour le personnage, très crédible. En jouant comme s'il n'y avait pas de spectateur, on joue de façon plus crédible, plus réaliste. Ainsi, un personnage est censé vivre même lorsqu'il n'est pas connecté. Il est censé avoir une maison ou un endroit où dormir, il est censé exister au dela du seul moment où il sera joué.

Le Quatrième Mur permet donc de rendre plus vraisemblable la vie du personnage dans son quotidien, en l'intégrant de façon complète dans son monde. Puisqu'il n'y a pas de spectateur, il n'y a pas de 'scènes' et donc chaque heure du quotidien se vit et se joue.


En conclusion, l'usage du Quatrième Mur, outil théatral, permet une meilleure immersion dans le rôle du personnage puisqu'on comprend ainsi les règles implicites, représentées par le mur invisible, qui séparent le spectateur de l'acteur.


Revenir en haut de page
Profil
MP
 
    Chapitres d'Estel -> Chartes & guides Sujet précédent :: sujet suivant