Chapitres d'Estel -> Etude du Lond Daer -> - Savoir secret -
 
Ellana
Copiste

Messages : 1741
Message Posté le: 5/01/2011 à 00:46    Sujet du message : - Savoir secret -
Évaluer
Citer
 

- Les restes du passé -


Image


Imagel était une histoire qui disait à peu de chose près ce que toutes les histoires racontent.
Mais c'est parce que celle-ci est encore plus ordinaire que les autres que nulle n'y aurait jamais prêté attention. Elle parlait d'un petit bout de femme et d'un Elfe. Les deux s'étaient rencontrés par hasard, sans aucune raison de rester ensemble. Ce n'était pas de l'amour, non, c'était du respect. L'Elfe avait vu en l'enfant un potentiel qu'il fallait faire murir et l'enfant avait vu en lui la bonté d'un être prêt à la recueillir et à l'élever. Jusque là c'est touchant et très commun, si on écarte le fait qu'un Elfe ait élevé une humaine. La petite avait de grands yeux bleus aux contours bien sombres, une chevelure aussi noire que la nuit. Pendant longtemps, l'Elfe ne trouva quel nom lui donner. Il se contentait simplement de l'observer, sans arrêt, comme si elle était l'une des sept merveilles de nôtre monde. Pourtant il était dur avec elle. Il ne lui rendait pas ses jouets de bois lorsqu'elle pleurait, il ne lui cachait pas les aléas de la vie et lui avait appris à comprendre la mort parfois soudaine et naturelle de ses petits compagnons. Pour lui rien n'était noir ou blanc, tout était gris et sans saveur, fruit de l'ennui de ses quelques années nouvelles qui ne devaient rien lui apprendre. Pourtant l'enfant avait créé un trouble dans sa conscience. Et c'est ainsi que commence cette archivage qui répertorie l'historique d'une enfance dont aucun n'ont jusqu'à ce jour eu le secret.

-"Petite, tu devrais dormir maintenant. Demain tu apprendras à t'émerveiller devant les bienfaits de nôtre forêt".

L'enfant fixait l'Elfe de ses yeux ronds, laissant rougir ses petites pommettes d'une soudaine sueur froide. Encore une fois elle s'était échappé de son dortoir, encore une fois elle s'était aventuré admirer les lueurs de la nuit.

-"Une histoire ..."

Murmura-t-elle de sa petite voix tremblante en commençant à emboîter son pouce droit entre ses petites lèvres. Lorsque l'Elfe laissa promener son regard sur le visage encore potelé de l'enfant, il ne trouva pas la force de lui dire non. L'attrapant par en dessous des bras, il la souleva devant son visage et déposa un tendre baiser sur son front, avant de l'installer confortablement contre lui, le dos de l'enfant collé à son torse pour qu'elle puisse sentir sa respiration en admirant le lointain, avec celui qui était alors comme son père.

-"Il était une fois, dans une lointaine cité belle et brillante sous les reflets de la lune, une femme qui incarnait les lieux ..."

Et il continua quelques temps, jusqu'à ce que les paupières de la petite se mette à cligner pour se rejoindre et, chemin faisant, la conduire au pays des rêves. L'Elfe porta alors l'enfant en ses bras et la coucha, sans ne guère ajouter mot. Il la contempla, tout au long de la nuit et pendant ses longues heures de méditation, il imagina le beau visage de cette enfant lorsque les premiers signes de sa maturité deviendrait présent dans son regard.

-"Ne reste pas là ! Tu vas te perdre. Accroche toi à ma tunique et avance avec moi. Je vais te montrer quelque chose."

L'Elfe avançait d'un pas rapide dans les bas fonds de sa ville, la connaissant par coeur, ne se trompant jamais au tournant, même lorsque la route était sinueuse. L'enfant, elle, ne reconnaissait plus les lieux. Il l'avait mené si loin, bien plus loin que d'habitude. Bientôt devant leurs yeux, les habitations semblaient prendre fin et une grande porte se dévoila sous leur regard. L'Elfe inclina la tête et fixa un instant les environs, se concentrant sur ses sens pour détecter le moindre bruit, la moindre odeur suspecte.

-"Un jour quand tu seras grande tu passeras ces portes et tu retrouveras ton monde, ta liberté. Ta place n'est pas ici. Tu t'es sentie en sécurité, mais le monde de dehors peut être cruel pour une humaine. Tu dois réaliser, te préparer. Tu es assez grande maintenant."

Devant la porte, un petit contingent d'archers regagna la cité au pas de course, dirigé par un énième Elfe qui portait un semblant d'armure plus noble que les autres et toujours ce masque ... Avant qu'ils ne soient assez près, l'enfant de ses yeux ordinaires ne les auraient pas repéré. Lorsque leur chef cria des mots qu'elles commençaient à peine à comprendre, tous se retournèrent d'un coup, arc à la main et ils tirèrent sur une silhouette robuste qui tenait une arme. L'enfant vit le corps de la bête s'écraser lourdement, du moins elle pensait que c'était une bête.

-"Viens, ne restons pas là, Ithania."

Ce fut la première fois que l'Elfe l'appela ainsi.

Image




*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Vôtre dévouée inspirée - Le Vampirisme n'est qu'un prétexte pour pomper l'air des autres d'une autre manière - Soyez Méchants, ça au moins on vous le rendra ! -

-( Accro de la Q° d'Orion )- SC Animations et Relations Publiques -


Revenir en haut de page
Profil
MP
 
    Chapitres d'Estel -> Etude du Lond Daer Sujet précédent :: sujet suivant