Chapitres d'Estel -> Etude du Lond Daer -> ( Récit ) - Songe d'Amour -
 
Ellana
Copiste

Messages : 1741
Message Posté le: 26/04/2010 à 21:16    Sujet du message : ( Récit ) - Songe d'Amour -
Évaluer
Citer
 

- Pour les beaux yeux d'un Mortel -


Image




Atanys pendant ce temps n'avait eu qu'une hâte : le retrouver.
En remontant les collines de la Vallée de Fondcombe afin d'embarquer pour un long voyage vers le pays de Bree, l'Elfe revoyait déjà en songe son magnifique visage. Et ses yeux … Des yeux si perçants, si clairs qu'ils étaient allés si loin en elle. Se perdant dans le bel horizon, l'immortelle s'imagina un instant ce que pourrait être leur amour s'il était éternel. Plus fort à chaque nouvelle lune, plus fort à chaque nouvelle séparation. Ils s'étaient rencontrés par hasard au détour d'une rue de Bree, au crépuscule, alors que le temps était suspendu entre le jour et la nuit, avec pour témoins à la fois le soleil et la lune. Ils se regardèrent, d'abord, ce fut leur premier échange, un regard. Intriguée Atanys l'avait suivi et il avait disparu … Puis ils se sont parlés, pour la première fois, elle avait encore le souvenir de sa voix. Le souvenir du tranchant de la dague qu'il apposa sous sa gorge, menaçant de mettre fin à sa longue vie d'un seul geste.

Mais elle n'avait pas eu peur et il ne comprit pas pourquoi, elle ne hurla pas. Elle se contenta de fixer au loin, espérant qu'il aurait le courage de la tuer. Mais la vérité c'est que personne n'avait eu le courage de le faire, pas même son pire ennemi. Dès qu'un homme s'était perdu dans le regard de cette Elfe, il avait vendu son âme au diable. Les Dieux eux mêmes n'auraient su dire pourquoi, mais elle avait toujours été épargnée, jusqu'à ce jour. Alors qu'il se refusa à la tuer, si jolie créature, l'Elda sombra dans un profond mutisme, désespérée. Atanys avait espéré qu'enfin, elle pourrait mourir.

Mais il lui redonna le sourire, un sourire invincible qui lui redonna force et courage, mais pour combien de temps ? Un jour elle reçut une mauvaise nouvelle, des mois après leur rencontre au hasard des rues. Et le temps s'accéléra encore une fois devant ses yeux d'Elfe sans qu'elle ne puisse l'arrêter. Si elle était immortelle, ses plus précieux amis ne l'étaient pas : les Hommes. Atanys avait toujours envié leur condition, leur capacité à aimer. En fait, elle ne savait pas ce qu'était aimer, elle ne pouvait pas et ne pourrait, elle le croyait, jamais le savoir. Car il fallait être mortel pour comprendre l'attachement. Quand l'être aimé vivra pour toujours, quand on vit pour toujours, pourquoi tenir à l'autre ? Pourquoi corps et âme lui prouver son amour alors que l'éternité nous permettra d'y prendre le temps.

Mais ce mortel, celui là et aucun autre éveilla en son coeur endormi le sentiment de l'amertume, celui là même qu'elle avait tant voulu ressentir. Il créa en elle le sentiment de l'amour mortel, celui qui tue, celui qui sépare, celui qui fait souffrir. Atanys sentit pour la première fois de sa vie une pointe dans son coeur, une douleur, le sentiment que demain pourrait être le dernier. A travers ses yeux, elle connaissait les jours sans lendemain. Mais qu'avait-elle d'une immortelle à présent ? Maintenant qu'elle avait vendu son âme pour quelques jours de mort ?

Atanys était devenu un fantôme de la terre du milieu, un être blafard et sans vie. Pourtant demain elle chercherait à le voir en secret, lui dont elle serait un jour privée, l'être mortel qui avait entre ses mains le coeur d'un ange éternel. Un beau soir elle tomba à nouveau face à lui, celui dont le nom n'avait jamais quitté ses lèvres : Stannis. Il s'avança, après une longue discussion, se fichant de ce qu'elle était, visant la lune. Il lui clama en quelques sortes sa flamme et Atanys eut encore plus mal au coeur, car bientôt, sa vie ne serait plus. Elle le savait, ses longues années sur ces terres seraient un jour sur le point de s'achever et peut être bien avant lui. Car une sombre vengeance planait sur elle. Il la serra contre lui, de toutes ses forces et lui donnant un vrai baiser d'amour, il la fixa encore une fois.

Alors qu'il la fixait ainsi comme si elle n'avait encore que trop peu vécu, Atanys avait envi de lui hurler la vérité, de lui dire qu'en vérité rester à ses côtés lui était impossible. Il était promis à une vie de mortel et elle ne voulait pas le privé de ce sentiment dont elle même ne pourrait jamais qu'avoir un aperçu. Et alors qu'il aurait sûrement voulu comprendre cette Efle, Atanys aurait voulu pour l'aider murmurer ces seuls mots … « Multiplie cela par l'infini, ajoutes-y la profondeur de l'éternité et tu n'auras encore qu'une vague idée de ce dont je te parle ». Mais parlait-elle alors de sa vie ou de leur amour ?

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Vôtre dévouée inspirée - Le Vampirisme n'est qu'un prétexte pour pomper l'air des autres d'une autre manière - Soyez Méchants, ça au moins on vous le rendra ! -

-( Accro de la Q° d'Orion )- SC Animations et Relations Publiques -


Revenir en haut de page
Profil
MP
 
    Chapitres d'Estel -> Etude du Lond Daer Sujet précédent :: sujet suivant