Chapitres d'Estel -> Etude du Lond Daer -> -( Récit )- Souvenirs Pourpres -
 
Atanys
Visiteur

Messages : 5
Message Posté le: 24/03/2010 à 21:18    Sujet du message : -( Récit )- Souvenirs Pourpres -
Évaluer
Citer
 

- Un Soir Parmi d'Autres -

Image


Parchemin :
*Avertissement : Encore une fois, ces souvenirs sont peut être truffés de fausses notes ... Soyez vigilants.




Tout commença par un bref sifflement.
Au coeur des prunelles de ses yeux, on pouvait voir l'immensité de la forêt s'étendre devant eux. Un décor nouvellement sombre, mais chaque arbre était encore vert. Chaque feuille qui tombe se reflète dans son regard comme sur la surface d'un lac aux suites d'un automne rigoureux. Une onde qui se propage peu à peu, faiblement jusqu'à devenir immense. Le vent soulève ses cheveux alors qu'elle ferme son regard à l'horizon. Un bref caresse sur son visage. Ce soir ils n'auront pas droit à l'erreur. Comme toujours. Toujours ... Mot qui ressort mal de la bouche d'une immortelle. Elle voudrait sentir ce qu'il y a autour d'elle. Posant une main sur le noeud de sa cape des Galadhrims, Atanys, susnommée à l'époque Ellaena, tâche tant bien que mal de recréer le calme naturel de sa race au sein de son esprit. Son équipe est là, derrière les immenses troncs de la forêt, ils tendent une embuscade. L'Elda en gardant les yeux fermés peut alors étendre d'avantage son ouïe déjà fine afin de percevoir le grincement que font les cordes des arcs qui se tendent. Elle peut sentir l'odeur âpre du métal des flèches. Ses doigts sembles si sensibles que le tissu pourtant léger de sa tunique l'irrite. Une odeur pestilentielle s'élève d'au delà des buissons épais et épineux qui bordent les flancs rocheux de certains surplombs de la forêt. Des orques approchent ...

-Tangado haid !

Avait-il murmuré. Elentir ... Azarel Elentir.
Atanys ouvrit lentement les yeux de nouveau pour observer son coéquipier de la forêt noire, qui se tenait sur sa droite. L'Elfe était vêtu d'une magnifique tunique verte en velours et d'une cape assortie qui ne recouvrait pas à ce moment ses longs cheveux ocres bruns. D'ailleurs les yeux de la maîtresse du savoir clignèrent par réflexe un court instant, se réhabituant à la lumière qui paraissait tout à coup si forte. Sous l'éclairage tamisé des bois, les cheveux de l'autre Elda semblaient pourpres. Il était rare de voir un Elfe ici bas avec des cheveux si nuancés. Bruns, blonds ... Mais de cette couleur là ? Atanys n'avait pas manqué par ailleurs de plonger son regard dans le sien avec insistance, alors qu'il sortait d'une sacoche de discrètes petites runes. L'odeur devenait plus forte. C'est alors que de drôles de bruits retentirent ensuite, comme celui d'un tamis qu'on agite pour affiner le blé moulu. Des pas d'orques dans les tas de feuilles mortes. Laissant descendre l'une de ses mains, toutes deux prostrées à l'origine sur le noeud de sa cape, Atanys sent l'étendue de son corps et elle s'encre bien dans ses chausses pour ne pas perdre la moindre sensation. Vient alors vers sa paume le manche de son épée. Le moment décisif va venir, promptement.

L'Elda ressentit alors le besoin de capter autour d'elle chacun de ses proches. Ils étaient tous de la même race, du même lot et pourtant ... Chacun avait son aura propre. En tant que dirigeants de leur équipe, Atanys et Azarel dégageaient sans doute une prestance plus accomplie que celles de leurs soldats. D'ailleurs l'Elda ne tarda pas à se laisser envahir par l'être d'Azarel qui était si fort. Puis comme l'extension de ses bras, elle put étendre sa sensation jusqu'à chacun de ses hommes, jusqu'à se sentir comme omniprésente, derrière chacun des arbres de la forêts où l'un d'eux s'étaient cachés. Sans avoir besoin de se parler alors, ils formaient un tout. On dit qu'en présence de vingt semblables, le charme du à un seul se perd peu à peu, pourtant Atanys savait en cet instant que c'était faux. Il y avait chez les Elfes une chose hors du commun qui la touchait directement, comme elle devait de même toucher chacun d'eux. Qu'importe la durée de leur vie respective, le bout du chemin, sauf pour ceux qui resteraient, sera le même pour tous. Et alors que le mouvement s'était totalement concentré, qu'il ne restait plus qu'à agir, l'Elda maîtresse du savoir se laissa lentement emporter par dessus sa perception du présent, si loin, dans ses souvenirs ...


-(Flash)-


Près d'un cours d'eau au coeur de Caras Galadhon la jeune Ellaena, tout juste sortie de sa formation, interrogeait la surface à la recherche d'une réponse dans son reflet. Que voulait-elle voir ? Cela demeurerait un mystère, pourtant elle insistait. Une main amicale se posa sur son épaule. Par surprise, car elle ne l'avait senti venir, la jeune créature manqua de s'effondrer dans son propre reflet et de finir mouillée de la tête aux pieds. Se retournant, fronçant les sourcils, Atanys put s'apercevoir avec joie qu'il ne s'agissait que de Ravan, son meilleur ami.

-"Alors, Nuit d'argent, tu es prête à prendre du service pour des choses plus sérieuses ? De là où je viens, tout n'est pas aussi beau que dans ta forêt d'or. Mais rien n'égale la beauté de tes yeux et la profondeur de ton regard. J'aimerais tant savoir à quoi tu penses en cet instant."

Mais l'Elfe avait-elle à coeur de répondre franchement ?
Parfois le mystère était sage en étant préservé. Ah ces petites questions futiles. En voyant le beau regard de son interlocuteur, la jeune Elda se redressa sur ses deux jambes et se rapprochant doucement de lui pour poser ses deux mains sur sa tunique soyeuse. C'est alors que sans ciller elle entreprit de répondre simplement ...


-Certains, de plus en plus à dire vrai, parlent de partir. De traverser les rives pour quitter ces terres. Ce n'est encore qu'un bruit de fond, certes, mais j'appréhende pourtant ce voyage qui en fascine tant. Nous avons de nombreuses croyances mais je crains de n'être déjà désabusée. Pourquoi tous les nôtres devraient être croyants ?

Et l'Elfe formé à être sentinelle ne trouva rien d'autre en guise de réponse qu'un large et beau sourire.

-(Flash)-


Un éclat de voix la coupa dans ses rêveries ...

-Leithio i philinn !

Le dernier moment avant la violence. Le calme plat avant la tempête. La dernière montée d'adrénaline. Atanys cherche parmi ses hommes sans les voir, elle cherche du regard. Elle sait que Ravan ne se trouve pas loin. Il est plus discret qu'elle ... Et Azarel la fixa alors d'un oeil perplexe, fronçant un sourcil, il ne semble pas apprécier leur lien. L'Elfe aux longs cheveux bruns sort alors à peine de sa cachette, ne laissant dépasser que son tronc pour une action rapide, comme les autres. Fini de se concentrer, fini de réfléchir, fini de chercher la paix. Les premières flèches fusent, le combat commence. Ellaena ou Atanys ne voit alors plus que les longs cheveux pourpres d'Azarel voler en suivant son mouvement. Un mouvement qui est le leur, un seul, à tous.


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
    Chapitres d'Estel -> Etude du Lond Daer Sujet précédent :: sujet suivant