Chapitres d'Estel -> Tribune libre -> Caelthar
 
Caelthar
Serment de Carn Achagh
Maître

Messages : 11
Message Posté le: 30/07/2008 à 19:42    
 

Caelthar


En détails ...
NomCaelthar
Dates :Né en 2981 du Tiers Age au Pays de Bree
En gameplay :Cambrioleur




Dernière édition par Caelthar le 31/07/2014 à 10:28; édité 9 fois
Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Caelthar
Serment de Carn Achagh
Maître

Messages : 11
Message Posté le: 6/03/2010 à 13:07    
 

Eaux troubles




Je dois dire qu'il était préférable qu'il soit ivre à ce moment là. Il ne s'était aperçu de rien jusqu'à ce qu'écarquillant les yeux il ne me fixe avec effroi. Mais il était déjà bien tard. Même s'il avait compris que dans quelques instants tout serait finit. Il avait bu trop d'alcool. Ses gestes étaient devenus imprécis, son rire tordu, et ses yeux mi-clos, et à ce moment là il pouvait tout accepter, sans méfiance ... jusqu'à ce que ça arrive.

Depuis la berge Dunléan fixait la scène, masqué par la pénombre d'un saule dont les racines plongeaient en se tordant dans l'eau noire du Brandevin. Le vieillard appuyé contre le tronc plissait les yeux vers la barque où s'agitaient les deux silhouettes sous la lumière de la lune. Il attendait un peu anxieux, les lèvres serrées ... Par prudence il lança un regard furtif derrière lui, comme pour surprendre un visiteur nocturne, puis se retourna pour ne rien perdre de ce qu'il discernait à peine, au milieu de la rivière.

Je n'eus qu'à le faire basculer vers la rivière. Il perdit rapidement l'équilibre, tandis que ses bras cherchaient à attraper quelque chose, battant l'air en mouvements désordonnés. Il du réaliser à ce moment que ses pieds étaient emmêlés dans le cordage, plus précisément savamment enroulés ... Il plongea bruyamment dans l'eau en beuglant. Il faisait trop de bruit. Je me saisi d'une rame et l'abattit rapidement sur la tête qui surgissait par saccade pour respirer hors des flots. Le cordage lui maintenait les pieds en hauteur, tordus contre le cingle, tandis que le reste de son corps se secouait sous l'eau. S'il continuait il allait renverser l'embarcation.

Dunléan n'aimait pas ça. Le bâtard ne voulait pas y passer. Il cracha un juron et manqua de glisser à l'eau en se tortillant d'énervement. Il devait pourtant faire confiance à Caerailt. Il s'en sortirait, ce n'était pas son fils pour rien.

Le fourbe, il voulait survivre. Il avait du en baver pour s'accrocher à ce point là, mais cette fois-ci il n'y arriverait pas. Il avait commis trop d'erreur. Et j'avais profité de la moindre d'entre elles. J'appuyais de toutes mes forces sur son dos pour qu'il garde la tête sous l'eau, tout en cherchant à tâtons ma masse qui devait rouler sur le plat bord. Mes doigts agrippèrent une lanière de cuir et je la fit tourner d'un mouvement de poignet. Je dressais la tête de mon arme dans la nuit, avant de l'abattre violemment sur le crâne qui surgissait une fois de trop des flots.

Le vieux entendit le bruit mat depuis la berge et eu un ricanement nerveux. Avec un son pareil, le Brandevin allait changer de couleur ... La moitié de sa cervelle irait nourrir les brochets cette nuit. Dunléan, s'assit dans les hautes herbes, rassuré. Celui-là ne poserait plus de problème. Pas faute de l'avoir prévenu. Il fallait faire respecter la parole des anciens, et Urbal l'avait défié ...


* * * *


Caerailt était revenu au Pays de Bree depuis quelques semaines. Personne ne l'avait reconnu, et personne n'aurait pu le faire depuis le temps qu'il l'avait quitté. Voilà une vingtaine d'années que le garçon aidé par son père avait fuit pour le Gondor, alors que Carn Achagh connaissait le massacre des siens sous les coups féroces des miliciens.
Le garçon était devenu un homme. Herestur, un voyageur portant un nom étranger. Qui ne signifiait rien ici, mais avait un sens et une réputation au Harondor. Et les gens de là bas lui avaient appris bien plus de choses qu'il n'aurait en découvrir ici.

Dunléan avait accueilli son fils comme le retour d'une seconde jeunesse, il lui avait appris les rumeurs du Serment de Carn Achagh, les actes des maraudeurs. Il lui avait raconté la fin d'un temps et la révélation d'une époque nouvelle. Il avait pleuré et serré son fils contre lui. Avant de partager un maigre repas dans la sombre masure.

"Mon fils, il est quelqu'un dont je dois te parler" Lui avait-il dit lentement, articulant chaque mot comme une imprécation "Notre Serment est encore vivace, mais menacé par celui qui mène nos jeunes gens à la révolte ... Il n'écoute plus les anciens, la folie s'est emparée de son esprit. Il veut se dresser contre les confréries du Pays de Bree, alors que nous en avons besoin, tu le sais ...".

Lonach, Ercan, Borodgar, Mornaith et Dunléan s'étaient retrouvés le soir suivant, à la veillée des anciens. L'époque imposait des changements radicaux, ils choisirent Herestur pour les accomplir.
Pour le moment.


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Caelthar
Serment de Carn Achagh
Maître

Messages : 11
Message Posté le: 31/07/2014 à 10:28    
 

Une aube pluvieuse




"Comment ça, dispersés ? La milice est venue fourrer son nez dans nos affaires ?!"

Dunléan masquait mal sa colère. Ses derniers cheveux blancs étaient collés sur son front trempé, lui donnant un air à la fois miséreux et inquiétant. La pluie battait la campagne dehors, et il n'avait même pas pris le temps de secouer ses bottes crottées de terre en rentrant dans la petite masure faiblement éclairée où l'attendait Herestur. Son fils regardait les traces de terre et de boue qu'il laissait sur le sol tassé, puis releva les yeux sur l'Ancien, attendant que sa rogne passe comme un mauvais orage.

"Ne graissons-nous pas assez la patte de ce Gatteron et les siens pour avoir la paix lorsque nos frères se retrouvent ?!" Dunléan cracha au sol. Il avait le regard des jours de disette, d'autres choses devaient l'agiter ainsi pour qu'il ne se calme à propos de ce raffut.

Se décidant à parler après un temps de silence à laisser le toit crépiter sous la pluie, Herestur apporta quelques précisions sur ce qui semblait avoir fait dégénérer cette assemblée nocturne dans les Jardins de Bree.

"Nous en avons discuté avec Peredur par la suite, père. D'après ce qu'il m'a révélé, il y a eu une rixe entre Gatteron et lui, je crois que les deux ne s'apprécient guère ... Une rixe dont notre maraudeur est à l'origine, il a eu au moins l'honnêteté de le dire. Même si il a eu tord de provoquer le milicien. Je crois que Gatteron a eu peur, il a appelé la Milice, il a du croire que Peredur allait le saigner comme un poulet."

Dunléan éructa un juron dont il devait être le seul à partager la traduction avec quelques défunts des Hauts Galgals, avant de frapper dans le chambranle de la porte de bois. Herestur en déduit qu'il appelait quelque vieille malédiction sur la tête du violent gondorien, et ne chercha pas à justifier l'acte de Peredur. Il avait lui même eu du mal à contenir la hargne de l'homme qui semblait fidèle à son prédécesseur ...

"Ce n'est peut-être pas à toi que j'aurais du demander de punir Urbal" L'Ancien se racla la gorge douloureusement "Si ce Peredur le découvre il cherchera ta perte ... Hors pour le moment, même à moitié fou, celui-ci nous est utile. Mais tout autant que Gatteron. Préserve les deux, mon fils, nous ne devons sacrifier ni l'un, ni l'autre ... Nous n'avons pas assez de forces vives pour nous permettre cela."

Herestur acquièsa en silence, se contentant de faire craquer la jointure de ses doigts. "D'autant plus, père" Ajouta le maraudeur "que nous avons d'autres affaires fort importantes, à surveiller. Deux émissaires d'au delà du Gwathlo étaient là, comme tu le sais. Ils n'ont pas encore révélés leurs intentions mais ils n'ont fait ce voyage pour rien ... S'ils sont là, c'est que la réputation de notre Serment peut les convaincre d'un pacte avec nous."

"Oui, tu dois les convaincre Caerailt ! C'est important, car le temps est venu de devenir plus forts au Pays de Bree, des alliés ne seront qu'un atout de plus pour nous, les révoltes grondent ici. Apprends-moi d'eux et de leurs maîtres, je voudrais savoir s'ils en disent plus que ce taciturne de Mornaith ...".

L'Ancien se retourna vers Herestur et passant devant la petite fenêtre du mur de torchis, plaça sa grande ombre sur son fils avant de s'en approcher. Lui prenant lentement la nuque de ses deux mains calleuses, il posa son front sur celui d'Herestur, et lui confia en un murmure rauque ; "Mon fils, je suis heureux que tu sois revenu. Fier et fort. Ombre au Pays, ta main sera la mienne ici ... Et je sais que déjà de nouvelles recrues sont venues à nos portes. Continue ainsi, je place ma confiance en toi. Mais méfie-toi de tous, l'ami de ce jour sera peut être l'ennemi de demain ..."

Se redressant avec une grimace, Dunléan se dirigea vers la porte dans la lumière blafarde du petit matin. "Une dernière chose ..." L'Ancien fît un geste un peu las de la main sans se retourner "Ce rohir qui a rejoint notre pacte, tu vois de qui je parle n'est-ce pas ? C'est un protégé d'Ercan, veille donc à ce qu'il puisse être respecté de tes hommes ... Ne me demande pas pourquoi, encore une affaire d'honneur ou je ne sais quelle ancienne querelle !"

Herestur s'approcha de la fenêtre et attendit que la maigre silhouette de son père disparaisse dans la brume matinale, s'évaporant dans les champs, avant de sortir à son tour. Il s'engagea le long des bosquets qui jouxtaient la route pavée menant à Bree. Ce soir, seules les tombes au nord entendraient les chuchotements du Serment de Carn Achagh.


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
    Chapitres d'Estel -> Tribune libre Sujet précédent :: sujet suivant