Chapitres d'Estel -> Plume d'Airain -> L'Ost des Rohirrim
 
Echos de l'Ost
L'Ost des Rohirrim
Visiteur

Messages : 1
Message Posté le: 20/02/2010 à 18:38    Sujet du message : L'Ost des Rohirrim
Citer
 

Hors-personnage :
Vous trouverez sous ce sujet quelques éléments portés à la connaissance du public à propos des rassemblements thématiques de la confrérie : l'Ost des Rohirrim


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
www
 
Echos de l'Ost
L'Ost des Rohirrim
Visiteur

Messages : 1
Message Posté le: 20/02/2010 à 18:45    
Citer
 

Aux origines


Texte d'Istiriel






Parchemin :


La poutre céda et toute la charpente s'effondra dans un craquement retentissant qui se joignit au crépitement des flammes. Tous les bâtiments brûlaient tandis que les villageois rescapés du raid dunlending s'étaient mis à l'abri sur une colline proche. Une troupe de Rohirrim envoyée en hâte par Erkenbrand y avait pris position, trop peu nombreuse pour lancer une contre-offensive mais assez pour intimider les assaillants qui s'étaient repliés.
« - Immondes pourceaux ! Venez affronter des soldats ! N'avez-vous donc pas de courage à massacrer des fermiers ?
- Paix Ceorl, ils sont déjà loin. Tu auras beau t'égosiller seul le vent t'entendra.
- Il faut les poursuivre. Ils n'ont pas de chevaux. Demain soir nous sommes sur eux et eux seront morts.
- Les villageois aussi et nous serons sans doute coupés d'Erkenbrand. Les hommes de Dun ne forment plus cette ribambelle de clans querelleurs dont nous nous jouions avec facilité. Quelqu'un les fédère et leur fait suivre une stratégie. Mener une incursion dans le Pays de Dun serait trop dangereux.
- Peuh ! A un contre dix nous les écraserions encore !
- Sans doute. Mais j'ai peur qu'ils soient plus de dix et nous moins de un.
- Rah, il faudra bien faire quelque chose Grynulf ! Les villages tombent en cendres les uns après les autres et nous sommes trop peu nombreux pour couvrir tout l'Ouestfolde. Si rien ne vient de Meduseld nous allons bientôt manquer de vivres et de matériel en plus d'hommes.
- Eomer n'a plus les faveurs du roi qui se désintéresse de ce qui se passe ici. Rien ne viendra de Meduseld. Erkenbrand espère obtenir l'aide des Rohirrim au nord tout comme il y a bien longtemps Cirion avait obtenu l'aide d'Eorl.
- Et comment l'obtiendrait-il ? Si une troupe en armes renonce à s'engager dans le Pays de Dun, qui se risquera à le traverser ? Quelqu'un seulement peut-il y parvenir ?
- Il te faudra demander cela à Erkenbrand. Je n'en ai pas la moindre idée. »

Image


*********


« File comme le vent, chaque jour, chaque heure compte. »
La cavalière essuya rapidement d'un revers de la main les larmes que l'allure de son cheval, l'air frais et la fatigue arrachaient à ses yeux. Elle n'avait jamais atteint Edoras où elle devait se présenter au relais des Messagers du Lond Daer : sa course s'était interrompue au Gouffre de Helm. Le maître de l'Ouestfolde lui avait remis un message à faire parvenir de toute urgence à Staffolde. Elle faisait partie de l'Intendance et non du Relais mais estima que personne ne lui tiendrait rigueur dans de telles circonstances d'avoir accompli une mission qui ne lui était pas dévolue. Et puis il était question de son pays...
Le Mearas galopait d'une foulée égale depuis bien des lieues. Suilwen le considérait avec autant de fierté que d'affection. Elle se pencha et murmura deux phrases dans sa lange natale avant de se redresser vivement : un filet de fumée montait sur un contrefort à l'est. La Roheril fit aussitôt bifurquer sa monture dans cette direction avant de redresser vers le nord. Voyant sa manoeuvre les hommes de Dun tenteraient de la bloquer sur le plateau mais elle-même n'y serait déjà plus : les prouesses des Mearas ne se limitaient pas à leur vitesse de course et les poursuivants se rendraient bientôt compte que les chevaux du Rohan pouvaient faire des sauts impressionnants.
Jusqu'à présent la cavalière n'avait pas eu de mal à déjouer les poursuites et les embuscades mais elle craignait le moment où tant elle que sa monture devraient prendre un peu de repos.

Image



[HRP crédits
- musique : Nakagawa Kou, Sen 1 (Basilisk O.S.T.)
- image : Leonid Kozienko, Justin Sweet]









La lettre d'Ekerbrand apportée aux Rohirrims exilés par une messagère du Lond Daer





Parchemin :
Wesath Hale, Eothred fils d'Heorseld Isenfold

Ce message t'est adressé sur les conseils de ton père, avec l'espoir que tu te trouves bien à Staffolde en Pays de Bree et que d'autres sont avec toi. Car c'est bien pour demander ton aide que je m'adresse à toi : les raids dunlending sont de plus en plus fréquents dans l'Ouestfolde et Meduseld hésite à nous venir en aide. J'ai peu d'espoir que le roi Théoden, qu'on dit indécis, nous envoie du soutien : Eomer et ses partisans sont peu écoutés, la plupart déjà contraints à une forme d'exil ou une autre tandis que le pays est fermé.

C'est donc avec espoir que je viens te solliciter. Espoir pour les vertes prairies du Riddermark roussies par les incendies de village, espoir pour les fiers cavaliers dont le nombre s'amenuise, espoir pour les femmes et enfants du Rohan qui demeurent la tête haute.
Ton père, qui demeure dans mon armée, m'assure que nombreux sont les Rohirrim exilés par bannissement ou par choix qui ont pris la route du nord. Parmi eux se trouvent de vaillants combattants et Ethelhelm, Ealdorhelm, Eadren sont des noms murmurés dans les rangs parmi bien d'autres.

Je suis seul ici avec mes hommes et j'aurais grand besoin de ravitaillement et d'armes. L'argent ne me sera pas d'un grand secours, car je n'ai pas loisir de le dépenser à moins de descendre au Gondor dont je sais peu de chose et qui se trouve bien loin des batailles que je dois mener aujourd'hui.
C'est le plus urgent, car les dunlending ravagent les champs plutôt que de nous affronter et la nourriture pourrait manquer. Cependant, si cette aide nous permettra de passer l'hiver elle ne résoudra pas la situation qui n'est pas à notre avantage. Je te le dis en toute franchise, Eothred fils d'Heorseld, j'ai besoin de renforts. Le Rohan a besoin que ses fils reviennent le défendre.

Parle à ceux qui sont loin. Rappelle-leur la chevauchée d'Eorl venant au secours de Cirion. Evoque le sifflement du vent aux oreilles du cavalier galopant dans les plaines du Riddermark. Rassemble l'Eored exilée.

Erkenbrand


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
www
 
Echos de l'Ost
L'Ost des Rohirrim
Visiteur

Messages : 1
Message Posté le: 20/02/2010 à 18:55    
Citer
 

Un plan contre les hommes du Pays de Dun


(Morceaux choisis)



Texte d' Eothred


Parchemin :
Des moments cruciaux s'annonçaient pour l'éored et peut être la conclusion d'une mission qui avait finalement trouvée une tournure imprévue.

Depuis qu'il avait achevé de charger le convoi leurre à Lamenuir, sur le domaine préservé des Messagers du Lond Daer, Eothred avait attendu à leurs côtés l'arrivée de la caravane des nains de Sutheim. Le rohir avait pris la peine d'expliquer l'importance de la mission aux caravaniers et les avait aidé à prendre en charge le convoi. Il ne pouvait chevaucher à leurs côtés jusqu'à Ost Guruth mais savait que là bas des eorlingas aideraient à leur tour les nains à faire l'échange avec le précieux chargement à destination des rives de l'Entalluve.

Et depuis ces journées il avait cherché en vain à retrouver le charpentier Maerond. Les Havres Gris étaient trop éloignés pour qu'il chevauche là bas et soit de retour à Ost Guruth avant la levée du campement et le départ du convoi des rohirrim. Cependant par un fort heureux hasard il apprit de la bouche de l'intendant Chênedoré l'arrivée au port du Lond Daer d'un elfe qui pouvait être celui qu'il cherchait. En tout état de cause il ne pourrait encore moins traverser l'ancien Cardolan d'est en ouest pour parvenir là bas en un temps raisonnable. Eothred se résolu donc à avertir ses frères d'armes que le charpentier qu'il connaissait ne pourrait rejoindre l'équipe devant consolider le pont menant à Gwingris.

Revenu tard dans la nuit de la première soirée de la semaine, il entendit de Fridéric le départ de quelques rohirrim pour la Trouée. Les eorlingas avaient donc probablement trouvé le soutient nécessaire pour préparer le passage du convoi et étaient partis préparer le chantier. Le capitaine ne pouvait que saluer la qualité des gens du Rind Nestad et des Frontaliers qui travaillaient avec hardiesse aux côtés de l'éored. Leurs Maisons pouvaient être louées.

Les éclaireurs des Eglain qui avaient discrètement suivi la piste des rohirrim s'enfonçant dans la Trouée, afin qu'ils ne soient surpris par quelque embuscade confirmèrent à Ost Guruth que les gens de l'éored accompagnés d'un nain s'étaient avancés vers le chantier du pont afin de le consolider.
C'est donc deux soirs plus tard que le capitaine Isenfold pouvait préparer le départ des derniers caravaniers avec le convoi destiné à être détruit entre les mains des dunéens. Tandis que le véritable trésor préservé pour Erkenbrand devait à cette heure se couvrir des premières neiges des Monts de Brume.

Eothred adressa une prière silencieuse afin que la tempête ne surprenne les nains lorsqu'ils passeraient les hauts cols ...



Texte d'Eadren



Parchemin :
Eadren retrouva les Rohirrim, installés comme prévus à La Cave Eboulée. La Veillée permit à chacun de se préparer, ainsi qu'à accueillir un Elfe de La Compagnie du Roseau Blanc nommé Brannonbreig, qui désirait offrir son aide à L'Ost.


Image



Aux première Lueurs de l'Aube, Eothred donna le signal du départ et le Convoi s'ébranla, longeant le Bruinen en direction du Sud. Six Chariots menés chacun par un conducteur, le reste en tant qu'Escorte.


Image



Bientôt fut atteint l'Arbre-Pont consolidé par l'avant-garde de L'Ost quelques jours plus tôt. Les Chariots s'y engagèrent un à un, sous les regards inquiets des Rohirrim, mais tout se passa bien, preuve du beau travail accompli par certains membres de L'Ost.

La Caravane suivit alors un long Défilé encaissé, puis emergea enfin sur Les Landes d'Eregion, à hauteur du Poste de Gwingris.



Image



Afin de ne pas attirer les regards curieux, Le Capitaine Isenfold choisit d'installer le Campement à l'écart du campement Elfe, en bordure de falaise. Un choix judicieux, le camp ne devant être surveillé que d'un côté, le vide faisant le reste.

Certains montèrent les tentes, d'autres organisèrent la Garde, pendant que d'autres enfin installèrent les chariots dans un creux du terrain, les rendant quasiment invisibles à distance.



Image



Eothred organisa alors une Patrouille de reconnaissance du futur trajet et des camps Dunlending environnant. Cynmeril, Eleowyne et Eadren se portèrent volontaires, et quittèrent bientôt leurs Compagnons.


Image



Texte d'Eothred



Parchemin :
Eothred avait écouté avec attention le rapport du capitaine Eadren, et il s'était souvenu de l'évocation du fort ennemi, flanqué de hautes palissades, tel que l'avait décrit Deogar lors de la première expédition. Il n'imaginait pas devoir s'aventurer avec le convoi jusqu'en Basse Houssaye, ainsi que la nomment les elfes, mais si le fortin ennemi était suffisamment isolé, une retraite serait alors possible.

Par précaution, il avait cherché conseil à Gwingris auprès des éclaireurs, qui lui avaient conseillé de rencontrer Faenhilith à Echad Eregion. L'elfe lui avait confirmé les noms de deux forts dulendings situés au nord et au sud de la Nan Sirannon, Bannog Cadlus et Porth Cadlus. Deux bastions aux forces semblables, quoique le second semblait surveillé par des patrouilles plus dispersées alentours. Ce qui n'arrangeait pas les choix tactiques du rohir.

Décision fût ainsi prise de mener le plan contre les hommes du Pays de Dun et abandonner le convoi aux portes de Bannog Cadlus. Eothred avait sollicité les forces de la Compagnie du Roseau Blanc afin qu'elles se postent à Echad Eregion, il les retrouverait là bas avec l'Ost pour chevaucher vers le sud est. Par Eorl, il espérait bien se jouer de ceux qui comptaient briser les rohirrim ! Le sang et le feu allaient embraser la Houssaye, tel était le prix que devaient payer les traîtres ...



Image





Texte d'Eadren


Parchemin :
Le Devoir avait amené les Rohirrim à se rassembler une dernière fois dans les Landes d'Eregion, avant de repartir vers le Nord. Il restait ce dernier Chariot, ce leurre qui ne s'était pas consommé comme les autres et comme prévu ... et qui pourrait mettre la puce à l'oreille des Dunlending. Il fallait agir, et vite, et c'est pour cela qu'une attaque avait été lancée plus loin vers le sud, où un Feu nourri alimentait encore une fumée dense. L'attention des Hommes de Dun était fixée là bas.

Theordric, Osmund, Theodeunwulf et Eadren étaient en Echad Eregion sous les ordres d'Eothred Isenfold, qui leur rappela les consignes de la Mission.

Puis L'Eored chevaucha vers le Sud et Bannog Cadlus.



Image

Image

Image




Aux Abords du Fortin Dunlending, L'Ost mit pied à terre et cacha les montures dans un épais Bosquet de Houx.

Le Capitaine Isenfold et Theodeunwulf contournèrent le Camp afin d'atteindre l'entrée Ouest, pendant qu'Osmund et Eadren escortaient Theordric, qui portait le nécessaire pour enflammer le Chariot, vers la porte Est.

Lorsque les deux groupes furent en place, le son puissant du Cor d'Eothred retentit dans le silence de la plaine, suivi aussitôt de la double charge percutante des Rohirrim.

La surprise et la débandade des Dunlending étaient les conditions de la réussite du Plan, et cela marcha à merveille. Sans cesse en mouvement, tuant les Hommes isolés, attirant les Gardes plus nombreux dans de fausses directions, Eothred et les siens créèrent suffisamment de panique pour que Theordric puisse atteindre le Chariot et assumer sa tâche.

Retraite s'ensuivit, parsemée des derniers combats, puis L'Eored retrouva ses Chevaux et galopa loin vers le Nord, hors d'atteinte des Hommes de Dun. A présent, la Mission était définitivement réussie.



Image

Image




Aprés une Halte afin de préparer le Voyage, L'Ost chevaucha à travers Eregion puis La Trouée des Trolls pour rejoindre une fois encore Ost Guruth.

Les Eglain leur firent logiquement bon accueil, et ils purent retrouver leur campement en l'état. Etonnament, celui-ci n'était pas inoccupé, puisqu'une jeune Rohiril qu'Eadren avait rencontré plusieurs semaines avant les attendait patiemment.

Désireuse de lier ses forces à celles de L'Ost, Newyn porta Serment à L'Eored exilée d'Eriador.



Image

Image


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
www
 
    Chapitres d'Estel -> Plume d'Airain Sujet précédent :: sujet suivant