Chapitres d'Estel -> Etude du Lond Daer -> [Récit] Narn î Thelyn Dinen
 
Faelthand
Messagers du Lond Daer
Telhion Din

Messages : 30
Message Posté le: 17/01/2010 à 01:12    Sujet du message : [Récit] Narn î Thelyn Dinen
Évaluer
Citer
 



L'histoire silencieuse

Vers les années 1800 du Troisième Age les Northmen et le Gondor subissent régulièrement les assauts des Gens-des-Chariots, qui finissent par prendre l'avantage en 1856 - 3A lors de la désastreuse Bataille des Plaines. Narmacil II du Gondor est tué ainsi que Marhari, seigneur des Northmen.
Ces derniers sont alors menés par Marhwini qui regroupe son peuple dans le Val d'Anduin et n'aura de cesse de maintenir l'alliance avec le Gondor et de tenter de libérer les Northmen maintenus prisonniers dans le Rhovanion.

La victoire est finalement acquise sur les Gens-des-Chariots en 1899 - 3A (Deuxième Bataille de Dagorlad) mais si l'invasion est ainsi écartée l'inquiétude demeure : le Rhovanion reste aux mains des Gens-des-Chariots et une alliance entre ces derniers et les lointaines et hostiles populations du Khand demeure possible.
Marwhini et Calimehtar se mettent alors d'accord pour envoyer quelques unités en soutien à un royaume établi un siècle plus tôt à l'est des Ered Lithui par les Ithryn Luin et confié au Cerf d'Argent. Surnommé plus tard la chimère orientale, ce royaume a pour objectif d'empêcher la cohésion des clans de Gens-des-Chariots et leur rapprochement avec les Variag.

De par leur nature austère et complice ainsi que par leurs exploits oubliés des grands récits rédigés à l'ouest, ces unités humaines seront surnommées par les Elfes du Cerf d'Argent les Thelyn Dinen (Héros Silencieux).

Pendant la lente agonie de la chimère orientale privée de tout soutien disparurent la plupart des Thelyn Dinen tandis que finissait par se forger l'alliance redoutée entre Gens-des-Chariots et Variag sur l'entremise des émissaires de Sauron. En 1944 - 3A un assaut conjugué venait à bout de l'armée d'Ondoher à l'ouest tandis qu'à l'est le royaume du Cerf d'Argent était anéanti un an plus tôt. Les Thelyn Dinen survivants se replièrent au Gondor et leur lignée se perpétua en secret. Dans les années 3000 - 3A leur commandant fut rappelé par Maithand tandis que les Messagers du Lond Daer revenaient sur le devant de la scène.

A la même époque au Gondor, Faelthand de Rivechaumes retrouvait dans le domaine familial les notes de Saeldin, aïeul de la famille et commandant de l'unité des Thelyn Dinen de III 2824 à III 2873. Entreprenant de reconstituer la saga des Héros Silencieux, il finit par retrouver des traces de leur passé et par les rejoindre.

Les bribes de récit qui suivent sont le résultat de ses recherches.
Narn î Thelyn Dinen : la Geste des Héros Silencieux.

Entrez dans l'histoire oubliée d'une unité mythique...



[HRP crédits
- musique : collectif, Empire Theme (Empire Total War O.S.T.)]


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
www
 
Faelthand
Messagers du Lond Daer
Telhion Din

Messages : 30
Message Posté le: 17/01/2010 à 01:42    Sujet du message : Margavia (III 1900 - III 1903)
Évaluer
Citer
 



Margavia est mon nom dans les chants et récits qui se transmettent de génération en génération parmi mon peuple fier et féroce. Rhûnhathol est mon surnom dans les écrits des érudits du sud qui ont restitué les exploits de ma large hache contre les tribus des lointaines contrées orientales.

J'ai saisi le manche de mon arme au moment où les Gens-des-Chariots infligeaient une défaite cuisante à mon peuple. Celui qui restera à jamais mon seigneur prenait alors la suite de son père tué au combat. Depuis ma hache jamais n'a quitté ma main et ni ma loyauté ni mon courage n'ont fait défaut.

Tandis que ceux de mon peuple ayant connu la défaite étaient emmenés captifs au Rhovanion et que les Orientaux harcelaient les miens toujours plus à l'ouest, je fus de ceux qui s'insinuèrent vers l'est pour tenter d'ouvrir un second front en fomentant une révolte des prisonniers. Si à l'ouest mon seigneur Marwhini eut finalement le dessus en décimant les Gens-des-Chariots et en portant secours à son allié Calimehtar du Gondor, à l'est la révolte se consuma dans l'infortune et le carnage. Ce fut mon premier et mon dernier échec, mon expérience et ma résolution s'affûtant dans le sang des miens décimés.


Image



Sans doute mon récit s'arrêterait là si la bannière du Cerf d'Argent n'était arrivée inopinément, claquant fièrement au-dessus d'une troupe réduite mais organisée. Apportant le chaos dans le rang de mes ennemis avec facilité et maîtrise sa charge provoqua mon premier frisson au coeur du combat.
Avec l'accord de mon seigneur refoulé dans la vallée de l'Anduin et les quelques unités envoyées par le Gondor inquiet des alliances possibles entre les clans des Gens-des-Chariots et les Variags, j'ai rejoint ce que les tablettes royales nommèrent plus tard la chimère orientale.


J'ai combattu dans le vent cinglant et les terres désolées jusque sur les rives de la mer de Rhûn. J'ai combattu dans le sable brûlant et les terres arides jusqu'au coeur du Khand hostile. Ce récit est celui de la bannière du Cerf d'Argent claquant dans le vent du désert. Ce récit est celui de la chute d'Ondoher vengée par la victoire d'Eärnil. Ce récit est celui de la lutte méconnue à l'est des Ered Lithui. Ce récit est le mien et celui des Thelyn Dinen qui restèrent liés au Cerf d'Argent.



Puissent leurs lances continuer de se dresser avec arrogance et fierté alors que mon corps ne sera qu'un festin de vers et mon histoire une légende oubliée.




[HRP crédits
- musique : Jamie Christopherson, Fighting for France (Bladestorm O.S.T.)
- image : Raphaël Lacoste]




Dernière édition par Faelthand le 7/02/2010 à 14:41; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
www
 
Faelthand
Messagers du Lond Daer
Telhion Din

Messages : 30
Message Posté le: 24/01/2010 à 13:47    Sujet du message : Maegan (III 1903 - III 1912)
Évaluer
Citer
 



Maegan est le nom que me donnèrent mes parents, héritiers de la sagesse et de la clairvoyance des Fidèles rescapés de la Submersion de Númenor. Jamais mâle de ma famille ne s'est dérobé à l'appel des héritiers d'Elendil et jamais mâle de ma famille n'est mort ailleurs que sur un champ de bataille.
Ainsi en a-t-il été de mon grand-père tombant lors de la prise d'Umbar par son roi Telumehtar Umbardacil. Ainsi en a-t-il été de mon père tué en même temps que son roi Narmacil II lors de l'invasion des Gens-des-Chariots.
Ainsi en sera-t-il de moi au service de mon roi Calimehtar bien à l'est des terres qui m'ont vu naître.

Harvogrond est le sobriquet que me donnèrent les Elfes du Cerf d'Argent alors qu'au coeur d'une bataille enragée je remplaçais mon arme brisée par une vulgaire masse empruntée aux Variags que nous affrontions. Ce nom est resté dans la mémoire des elfes et peut-être noircit-il un parchemin dans une des bibliothèques de leurs refuges cachés.
Quant à moi j'ai gardé la masse et j'ai succédé à Margavia, le commandant des Thelyn Dinen, colosse invulnérable qui est mort debout sans un cri ni un râle lors d'une escarmouche sur les bords de la mer de Rhûn. Une légende parmi les Orientaux raconte que sa carcasse se dresse toujours au même endroit, apportant la mort sur tout ceux qui s'approchent.


Image



Je ne sais ce que les légendes diront de moi et quel surnom m'attribueront mes hommes lorsque je tomberai à mon tour. Margavia a bâti la réputation des Thelyn Dinen sur leur bravoure et leur éclat, je consolide son oeuvre en forgeant une unité d'expérience.
Des rives de la mer de Rhûn au coeur brûlant du Khand, de l'ombre des Ered Lithui aux franges des contrées inconnues des Orientaux même, il n'est pas un pouce de terrain, une combe insoupçonnée, une oasis salvatrice, un site de campement qui ne me soit connu.
Et dans ces limites où à tout moment ma main gauche peut brandir sa masse tous craignent de la voir s'abattre.


Puissent les lances des Thelyn Dinen former le plus sûr des remparts pour Arnadirn et, à travers le royaume sentinelle, constituer la protection la plus efficace pour le Gondor menacé et les Northmen dispersés.




[HRP crédits
- musique : Jamie Christopherson, Fighting for England (Bladestorm O.S.T.)]
- image : Leonid Kozienko]




Dernière édition par Faelthand le 7/02/2010 à 14:40; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
www
 
Faelthand
Messagers du Lond Daer
Telhion Din

Messages : 30
Message Posté le: 7/02/2010 à 14:40    Sujet du message : Vidumacar (III 1912 - III 1919)
Évaluer
Citer
 




Au coeur des lointains royaumes protégés au-delà de la chaîne des Ered Lithui il est sans doute des plumitifs pour consigner mon histoire. Peut-être noircissent-ils des rouleaux à partir des bribes d'informations et des légendes obséquieuses qui serpentent jusqu'à eux. Qu'ils écrivent donc ce qui leur chante, peu m'importe.

Je suis Vidumacar et rien ne m'est plus agréable que la fureur d'une bataille, les ordres criés, la vitesse d'une charge et le choc de la mêlée. Rien ne m'est plus agréable que les hurlements de nos ennemis où se glissent d'abord la rage puis la peur et la douleur. Rien ne m'est plus agréable que les genoux qui ploient, les os qui se brisent, la chair qui s'arrache et les yeux adverses qui s'emplissent d'un regard de profonde terreur. Nous serons toujours plus vaillants qu'eux, qu'ils se rassemblent donc et deviennent multitude même, peu m'importe.

Je suis Vidumacar et rien ne m'est plus agréable que le discours vibrant d'avant la bataille rangée, la franche camaraderie des hommes qui ont tout enduré et se retrouvent au soir pour rire et boire et se souvenir de ceux qui ne le font plus. Rien ne m'est plus agréable que l'humeur virile des soldats de métier qui ferait fuir la plus volontaire des femmes. Qu'elles restent donc près de la source, peu m'importe.


Image



Je suis Vidumacar et j'ai juré de ne pas couper ma barbe tant qu'un Peau d'Olive ne m'aura pas vaincu. Ma lance n'a jamais failli et mon bouclier s'est ébréché bien des fois sans jamais céder. En Arnadirn je préfère le Rez à la Plateforme. L'ambiance du Rez est à ma mesure : âpre, entière, bruyante, à la fois vive et épaisse. Les éclats de rire y sont fréquents, les éclats de voix également. Mais rien ne vaut le moment où les Thelyn Dinen se rassemblent et franchissent le goulot en une cavalcade rugissante. Je chevauche alors mon fidèle destrier, créature la plus caractérielle que l'Est de la Terre du Milieu ait porté. Quel que soit le nombre et l'ardeur de l'ennemi vers lequel nous fondons, peu m'importe.

Je suis Vidumacar et Vidumacar je resterai. Peu importe le surnom que les Thelyn Dinen me donneront après ma mort si ça leur chante. Peu importe mon nom dans les histoires écrites au sein de royaumes protégés.

Peu importe l'adverse. Je suis Vidumacar et ma barbe est longue.


[HRP crédits
- musique : Kenji Kawaï, Nigero ! (Seirei No Moribito O.S.T.)]
- image : Michal Ivan]


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
www
 
Faelthand
Messagers du Lond Daer
Telhion Din

Messages : 30
Message Posté le: 14/03/2010 à 16:53    Sujet du message : Magoltad (III 1919 - III 1943)
Évaluer
Citer
 



Les écrits du Gondor, mémoire des hommes, se souviendront de moi comme de Magoltad, stratège et bretteur qui a survécu plusieurs décennies à la tête des Thelyn Dinen. Sans doute loueront-ils mon habileté à l'épée et ma science du combat. Sans doute s'extasieront-ils devant ma longévité à ce poste qui a décimé en quelques années la fine fleur des guerriers Eotheod et Dunedain.
Dramdin, le premier, a été vaincu sur les rives de la mer de Rhûn. Après lui Hîrdin est tombé dans les profondeurs du Khand puis Anfangdin sur les contreforts des Ered Lithui. Quant à moi je suis toujours là et je me tiens debout au centre du goulot d'Arnadirn.

Mes deux épées vont s'animer pour produire leur dernière danse de coups et de furie. L'elfe qui me les a remises avait annoncé que leur silence ponctuerait la chute du royaume sentinelle. Certains parmi les Thelyn Dinen en ont déduit qu'elle était prophétesse, mais quant à moi je pense simplement qu'elle savait que la chimère orientale ne pouvait résister indéfiniment seule et loin de tout, environnée de terres hostiles et de dangers insoupçonnés.
Arnadirn vit ses dernières heures : Variags et Gens-des-Chariots se sont enfin associés pour fondre sur leurs ennemis dont la cachette leur a été révélée par quelque traîtrise. La colonne de sable révélant l'avancée de leurs armées rassemblées se distingue à présent clairement. Je suis Magoltad et aujourd'hui s'achève mon histoire.



Image



Aucun des Thelyn Dinen ne manque à l'appel. Ils se tiennent tous derrière moi, les Héros Silencieux que la mort vient chercher pour les soustraire tant à l'existence qu'à l'histoire. Qui se souviendra d'eux quand tout sera enseveli sous le sable ? Peut-être certains survivront à ce dernier combat. Peut-être la bannière du Cerf d'Argent, qu'on dit éternelle, contera les exploits et les sacrifices de ceux qui se sont vaillamment et sans espoir battus à son côté.
Je suis Magoltad et en ce jour qui marque la fin d'Arnadirn et la nôtre, je me tiens fièrement avec le sentiment, malgré l'échec final, d'avoir agit avec honneur et sans compromission. Et lorsque je hurlerai le cri de guerre des Thelyn Dinen il continuera de résonner bien après que l'histoire se soit retirée de ces lieux abandonnés.


[HRP crédits
- musique : Knut Avenstroup Haugen, combat Reborn - Cimmeria (Age of Conan O.S.T.)
- image : Cos Koniotis]


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
www
 
Faelthand
Messagers du Lond Daer
Telhion Din

Messages : 30
Message Posté le: 19/05/2010 à 23:53    
Évaluer
Citer
 



Je suis Grimlaf. Je suis le dernier.


Par trois fois les assauts conjoints des Variags et des Gens-des-Chariots sont venus se briser sur la ligne de défense. Par trois fois Magoltad a rugi le cri de guerre repris en choeur par les Thelyn Dinen. A l'est s'est levé alors un vent tourbillonnant et mauvais qui a fondu sur nous et s'est insinué à travers nos vêtements, venant brûler nos gorges et agresser nos yeux. Rien pourtant n'aurait pu décontenancer notre commandant et sa voix continuait de tonner sur le champ de bataille. Nous ne voyions plus rien, ni lui, ni les ennemis, ni même ceux qui tenaient la ligne à nos côtés.

Comment le commandant pouvait discerner quelque chose dans ce brouillard de sable, je n'en ai pas la moindre idée. Mais nous obéissions tous d'un seul homme avec rapidité et vigueur à ses ordres. Si bien que le chaos de sable devint notre allié, nous masquant aux yeux de nos ennemis. Croyant enfoncer une ligne ils se retrouvaient en tenaille. Pensant nous prendre à revers ils chargeaient du vide. Trois fois encore ils durent se replier tandis qu'au coeur de la tempête un ennemi insaisissable entonnait son chant de guerre.

Le vent mauvais finit par se dissiper et la tactique de nos ennemis changea. Ils retinrent leur infanterie et décidèrent de nous éliminer à distance, alignant leurs archers et prévoyant sans doute de nous anéantir sous une pluie de flèches. Il n'y eut qu'une seule volée : la bannière du Cerf d'Argent était déjà dans leurs rangs, décimant avec facilité les archers. Les Thelyn Dinen avancèrent, enfonçant l'infanterie et rejoignant les elfes. La bataille pourtant était perdue : les troupes ennemies s'étaient réorganisées et prenaient à présent la mesure de notre force.


Image



Je garderai toujours en mémoire la maestria de Magoltad faisant danser ses épées en un balai sanglant et funèbre. Je garderai toujours en mémoire la musique qui résonna lorsque Saelion sortit sa lame pour affronter dans un combat allant au-delà des armes celui qui nous avait trahi. Je garderai toujours en mémoire la fougueuse vigueur et la froide efficacité de mes compagnons se battant en se moquant tant de leurs ennemis que de la mort. Je garderai toujours en mémoire la bannière du Cerf d'Argent foulée aux pieds et le cri de guerre des Thelyn Dinen s'éteignant finalement.

Que sont-ils devenus ? Peut-être se battent-ils encore tandis que je chevauche à brides abattues vers l'ouest. Je ne le pense pas : Arnadirn a sombré et j'ai reçu pour mission d'empêcher les Thelyn Dinen de disparaître avec le royaume sentinelle. C'est à l'ouest à présent que continuera de s'écrire cette histoire. Si le Gondor survit.


Je suis Grimlaf. Je suis le premier.




[HRP crédits
- musique : Junichi Nakatsuru, Battle Cry (SoulCalibur Broken Destiny O.S.T.)
- image : Cos Koniotis]


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
www
 
Faelthand
Messagers du Lond Daer
Telhion Din

Messages : 30
Message Posté le: 19/05/2010 à 23:55    
Évaluer
Citer
 

FIN du CYCLE d'ARNADIRN



Carnets de Saelion
- la Bannière du Cerf d'Argent
- Là où naissent les nuages (Cycle de Tingolwen)
- la Dernière Porte
- Sur le Fil du Roseau

Autour du Cerf d'Argent
- Narn î Thelyn Dinen (Cycle d'Arnadirn)
- Conte de la Lune Ambrée
- fugue d'une capitaine et d'une chipie
- Un homme austère

Divers
- Du commerce et de la séduction
- Le Limier et le Mûmak


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
www
 
    Chapitres d'Estel -> Etude du Lond Daer Sujet précédent :: sujet suivant