Chapitres d'Estel -> Plume d'Airain -> La Compagnie Errante
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:44    Sujet du message : La Compagnie Errante
Citer
 

Hors-personnage :
Voici une vitrine où sont exposés quelques éléments au sujet de la Compagnie Errante, de son ambiance particulière et de ses archers. Si le principe vous intéresse sans que vous n'ayez encore rencontré de membre de la Compagnie, vous pouvez contacter par MP sur ce forum Malar, ou Feasure en jeu.

NB :
Les liens pointant vers la source de certains des messages peuvent pointer vers le forum interne de la Compagnie Errante, actuellement restreint en droits de lecture. D'où cette vitrine, d'ailleurs.




Dernière édition par Sentiers de la Compagnie le 22/02/2010 à 13:39; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:44    
Citer
 

Parchemin :
ImageGaladas Eleredh,

Image
u'il est bon de me souvenir des temps jadis où vous protégiez notre bois des dangers qui le guettait, Maître Archer. Vous luttiez alors au nom de notre Roi contre le Nécromancien dans sa tour sombre, jusqu'à ce jour béni, il y a presque un siècle, où nous avons réussi à le chasser de Dol Guldur et à percer son vrai visage. Sauron le Cruel.

Comme vous le savez, sa fuite n'a pas été complète et l'un des Noirs Servants de l'Anneau a pris sa place sur la Colline de la Sorcellerie. La Forêt Noire reste empreinte de ce mal, et nous oeuvrons chaque jour à défendre nos bois immortels.

Nos sentinelles, surveillant le Sud de la Forêt Noire, ont remarqué un regain d'activités vers l'Ouest, et de source sûre, nous avons appris que le Nazgûl avait envoyé des troupes par delà les Monts Brumeux, menée par un sombre Général orque.

Galadas Eleredh, vous avez été détaché du service du Roi Thranduil pour lutter dans l'Eriador contre la menace du Sorcier d'Angmar, mais il semble que cette nouvelle menace pèse maintenant contre nos peuples.

Je vous sais vigilant et réfléchi, et le Seigneur Thranduil souhaite vous voir constituer une Compagnie Errante d'Archers dont la mission sera la lutte contre cette menace venue de l'Est. Faites appel aux Messagers du Lond Daer, bien aux faits des activités Elfiques en Eriador, afin de lever cette force d'opposition, et soyez attentifs aux moindres signes : si cette armée de l'Est est arrivée récemment, à notre connaissance, dans les Monts Brumeux, nous savons qu'un détachement d'éclaireurs les a franchi il y a quelques temps déjà et sont actuellement à l'oeuvre contre les Peuples Libres de l'Ouest.

Cette nouvelle Compagnie Errante devra se choisir un nom et une couleur, afin de représenter fidèlement son héritage elfique. Elle devra oeuvrer discrètement de manière à ne pas alerter les peuples paisibles qui vivent en Eriador, mais elle pourra compter sur le soutien des Dunedain du Nord qu'il vous est possible de trouver à Imladris.

Que la grâce et la lumière d'Elbereth guident vos flèches vers le coeur de vos ennemis.
ImageAmimain,
ImageServant de la Lame et de la Flèche,
ImageHéraut de sa Majesté Thranduil, fils d'Oropher.


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:44    
Citer
 

~ Rencontre sous la Ramée ~



« Nos souvenirs sont tels une peinture. Lorsque nous sommes face à la toile peinte, notre regard se porte quelques fois sur des détails qui étaient passés inaperçus jusque là. Et l'on redécouvre alors la magnificence de l'ensemble de la Création, sous un angle nouveau... »



Image




Son pas léger ne produisait pas le moindre son alors qu'il courait sur les cônes de pins séchés qui jonchaient le sol. Son regard s'arrêtait sur les ombres dansantes que les arbres agités par le vent projetaient. Les rayons du soleil parvenaient à peine à percer la ramée, et les lieux étaient teintés d'une chaude lumière verte. De la même couleur que la veste de Nauringon.

Depuis plusieurs jours maintenant, un lourd silence accompagnait l'Elda dans sa traversée et à mesure que ses pas l'amenaient au pied des Montagnes du Sud, il sentait autour de lui l'air changeant, menaçant, chargé de mystères. Les arbres aux troncs et aux branches torturés se dressaient encore nombreux entre Nauringon et sa destination, mais l'atmosphère pesante de la forêt n'avait pas fait fléchir la volonté du Sinda et il continuait d'avancer, le visage fermé.

Ses longs cheveux blonds attachés en demi-tresse complétée d'une fibule d'argent dansaient dans le dos de l'Elfe à la mesure de ses pas. Ses yeux couleur azur parcouraient le sous-bois devant lui au rythme de sa course, à la recherche d'un chemin praticable ou de pièges naturels tels qu'une fosse creusée par la pluie, une pierre recouverte de mousse glissante ou une racine prête à le faire tomber.

Mais soudainement, Nauringon stoppa sa course et plongea sous un couvert. Abrité, genou droit à terre, derrière un tronc d'arbre couché, il dégaigna son long couteau en se redressant, le souffle court. L'éclat de l'acier du Lindon se reflétait dans ses yeux alors qu'il cherchait du regard l'origine du bruit qu'il avait entendu. De ce claquement sinistre qui avait mis ses sens en alerte.

Un claquement. Pas un craquement, un claquement. Et c'était bien cela qui dérangeait l'Elfe : depuis près d'une semaine, il n'avait pas croisé le moindre porcin, rongeur ou volatile. Pas un seul son d'oiseau, pas un seul bruit animal. Et à présent, ce claquement sinistre.

Malgré sa vue perçante, rien dans le paysage n'expliquait ce bruit : les pins torturés tendaient leurs branches vers le ciel, le tronc devant lui était couvert d'une mousse verdâtre, et les seuls animaux qu'il voyait étaient les insectes qui infestaient les arbres et la terre des sous-bois. Pourtant, Nauringon savait que ses sens ne l'avaient pas trompé. Une odeur âcre, étouffante avait remplacé celle de la végétation et emplissait à présent l'Elfe d'un malaise confus. Une seule chose était certaine : il n'était plus seul.




Dernière édition par Sentiers de la Compagnie le 22/02/2010 à 12:45; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:45    
Citer
 

~ Gilbrìan ~




Les Messagers du Lond Daer étaient en effervescence depuis quelques jours. L'un des Capitaine du Roi Thranduil avait fait parvenir une missive en urgence à Galadas Eleredh, Maître Compagnon du Roseau Blanc, et l'un des Messagers avait remis à l'archer ce même courrier.
Galadas, ainsi alerté par les événements, avait demandé aux Messagers du Lond Daer, bien au fait des forces elfiques en présence dans l'Eriador, de réunir dans un lieu secret des Elfes solitaires afin de fonder une Compagnie Errante. Gilbrìan avait alors porté la missive suivante à ses connaissances ou ceux dont la réputation semblait à la hauteur des attentes de Galadas et du Roi Thranduil :


Parchemin :
ImageMellon,

Vous me connaissez sans doute par le nom et la réputation de la Compagnie du Roseau Blanc dans laquelle j'assiste Eren de Banranduin à la noble tâche de la défense des Peuples Libres de l'Eriador.

Aujourd'hui la menace s'étend et prend des formes chaque jour plus inquiètantes et il est important de répondre à cette menace par une ferme volonté de lui barrer la route.

Je sais par diverses sources que vous êtes fidèles à la cause des Peuples Libres et motiver à tout faire pour ne pas laisser le seigneur ténébreux s'emparer des terres du milieu.

C'est pourquoi, mellon, je vous invite à une réunion privée et secrète qui se tiendra en Eriador le jour d'Orithil, 14ème du mois de lothron (14 mai - à partir de 21h , début à 21h30) dans le bois derrière la maison du Chasseur un peu au delà de Duillond.

Pour maintenir le secret de cette réunion, nous nous déplacerons ensuite vers un autre lieu qui vous sera communiqué sur place.

Comptant sur votre présence, mellon, puisse Elbereth guider vos pas dans la discretion,

ImageGaladas Eleredh


Gilbrìan s'était présentée elle aussi sur le lieu du rendez-vous, sensibilisée par ces courriers au danger qu'encourait l'Eriador. Et déjà, les Elfes se rassemblaient, silencieusement, conscients de la gravité de la situation.

Maître Galadas était arrivé ensuite, et après une courte présentation, il entra dans le vif du sujet, exprimant les craintes du Capitaine du Roi et les éléments actuels en possesion des forces elfiques.

Image



Il demanda ensuite aux Elfes réunis de se présenter à leur tour, et chacun d'eux s'exprima alors. Gilbrìan prenait des notes à mesure des présentations, chargée par Galadas d'assister la Compagnie en formation par ses connaissances et ses talents d'Erudit. Alors qu'elle les relisait, quelques heures plus tard à tête reposée, elle souriait de voir que les Elfes ayant répondu à l'appel du Roi Thranduil venaient vraiment de tous horizons et de toutes époques.

Mormuinthiel, tout d'abord, venant de la lisière orientale de la Forêt Noire. Une Elfe droite, sage et visiblement versée dans l'art du combat, portant des atours de cuirs rigides d'une belle confection.

Osthirion ensuite, une sentinelle de Taur-e-Ndaedelos, l'un des nombreux noms que porte Mirkwood, dont on voyait la javeline accrochée au support dans son dos.

Yasrian s'était alors présentée. Une elfe aux cheveux couleur de cendres à l'arc fin, venant de Lorien.

Nolerandir attira l'attention de Gilbrìan, un elfe ayant vécu en Forêt Noire mais originaire du Royaume de Doriath des Âges Premiers tout comme l'était la Messagère du Lond Daer.

Respectueusement, Niennarwen prit ensuite la parole, expliquant qu'elle venait de la Lorien et avait grandi dans la Cité d'Imladris.

Ce fut le tour de Fëasurë Suriëressëa Malares, une ancienne vigie du Bois d'Or de Lorien, un elfe visiblement habitué au combat.

Merethil vint ensuite, disant être originaire de Vert Bois le Grand également.

Suivirent ensuite Gilabeth, jeune Elfe venant du port de Forlond et de Cunoen, archer émérite de la Forêt Noire.

Gilbrìan Harthadeth acheva ce tour de présentation en indiquant ses origines de la Maison d'Elwë en Doriath et son long service en Lorien achevé par une blessure importante qui l'avait forcée à défendre les Peuples Libres d'une façon plus calme qu'au coeur des batailles, en servant les Messagers du Lond Daer et plus particulièrement leur Etude.

Galadas Eleredh revient sur sa présentation pour clore cette étape et demanda aux présents s'ils étaient bien volontaires pour fonder une Compagnie Errante en réponse à la demande du Roi Thranduil, ce que les Elfes acceptèrent sans hésitation.

Le Maître Archer poursuivit en indiquant alors qu'il leur faudra trouver un nom, un signe d'appartenance et une couleur. Gilbrìan souriait en pensant que le don du nom restait l'un des grands principes Elfiques et que même cette Compagnie n'y dérogerait pas.

Galadas reporta à plus tard la discussion sur ces thèmes, profitant de la présence des archers pour proposer une expédition d'entraînement dans les hauteurs voisines, dans les Ered Luin. Sans attendre, la Compagnie s'élança vers des fortifications naines tombées entre les mains Gobelines, à Ostorod.

Image



Arrivés sur place, les archers hésitèrent quelque peu. Gilbrìan, pourtant habituée aux grandes batailles qui firent trembler Arda au cours des Âges, resta en retrait, ne voulant pas s'imicer dans le commandement de Galadas, même si elle sentait que le Maître Archer était plus habitué aux chasses solitaires qu'aux mouvements militaires d'ampleur. Osthirion et Mormuinthiel, d'initiative, se postèrent en arrière garde pendant que les autres progressaient dans les ruines infestées de Gobelins. Niennarwen resta elle en retrait, silencieuse, et Gilbrìan sentit en elle que l'archère était en désaccord avec la stratégie déployée. Pourtant, les premières lignes gobelines flanchèrent sous l'assaut et les forces elfiques devinrent rapidement maîtresses des ruines basses d'Ostorod.

La Compagnie progressa ensuite vers le nord, et tomba sur un petit détachement de nains visiblement très hostiles, sans doute des Poings Bourrus comme ils se dénommaient eux-mêmes, et avant même d'entâmer un dialogue, les haches naines fondirent sur les têtes elfes. Le combat fut rude et Gilabeth, harcelée par un nain rebelle, fut blessée au bras. Mais les Archers usèrent de leurs talents et de leur dextérité et parvinrent à repousser l'assaut nain.

Conscients de ne pas pouvoir s'enfoncer dans les ruines hautes d'Ostorod, vu les patrouilles naines solidement armées, les Elfes firent demi tour et rejoignirent ceux restés en défense avant de descendre trouver repos vers Nogrod.

Là, dans un petit creux de vallon, les Elfes établirent un campement, et Gilbrìan vint examiner la blessure de Gilabeth, blessure superficielle qu'elle soigna par quelques herbes et une bénédiction adressée à Varda.

Galadas proposa aux Elfes de prendre repos pour ceux qui le désiraient et leur indiqua qu'il les informerait prochainement de la suite, sans doute lorsqu'il aurait de plus amples informations quant aux forces ennemies en mouvement depuis Dol Guldur jusqu'en Eriador.

Certains Compagnons restèrent là, récupérant de la bataille récente, d'autres reprirent la route, mais tous avaient conscience de l'importance de leur mission et du danger qui guettait leurs terres.


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:45    
Citer
 

Parchemin :
ImageTrès chère Gilbrìan,

Votre missive m'a rappelé votre bon souvenir, et je suis fort heureux d'avoir, après un temps si long, de vos nouvelles. Oh, bien sûr, le temps passe plus vite pour moi que pour vous, et ces quelques mois qui séparent notre dernière rencontre de ce jour où je vous écrits ont terminé de blanchir ma barbe.

Vous me demandez, dans votre courrier, si j'ai quelques renseignements concernant des actions Dunedain autour de la Grande Route de l'Ouest. Les Rôdeurs ne manquent pas de venir à Bree ou dans l'arrière pays, mais vous le savez fort bien, ils se confient peu. De leur part en tout cas, je n'ai rien entendu qui me laisse croire à une telle opération.

Vous devriez peut-être interroger d'autres Breeards qui oeuvrent pour eux - souvent très indirectement - tels que les Libres Frontaliers, l'Ordre d'Arda ou même la Compagnie du Roseau Blanc. Peut-être ces gens ont-ils des renseignements que je n'ai pas et qui pourraient vous intéresser.

En tout cas, quelque soit l'objet de vos recherches, je vous souhaite de le trouver rapidement : je n'ignore pas que vous oeuvrez pour le bien des gens de notre pays, et je vous remercie mille fois pour cela.

Je confierai cette missive à l'un de vos Messagers qui, j'en n'aies nul doute, saura vous trouver, et j'espère qu'il vous trouvera en parfaite santé, bien remise de votre douloureuse blessure.

Amicalement,
ImageLohar,
ImageErudit de la Bibliothèque de Bree.


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:45    
Citer
 

~ Celui qui murmurait à l'oreille des Crebain ~
~ Galadas ~


(Texte de Rigel, initialement publié ici)



Galadas surveillait , assis derrière un rocher, un petit groupe de semi orque qui finissait un de leurs infâmes repas assis autour d'un feu.

Les voix gutturales laissaient échapper de temps à autre un gras éclat de rire perdu au milieu de renvois bruyants et de tapes dans le dos... tout cela écoeurait Galadas au plus haut point et s'il n'y avait eu cette simple mission de surveillance passive , ses flèches auraient fait leur office depuis longtemps.

Puis les semi orcs se turent... quelque chose les avait alerté... venant de leur droite une sentinelle leur fit signe de se montrer discret, l'un des semi orcs s'empressa de jeter de la terre sur le feu pour l'étouffer et la bande se dispersa dans les buissons allentours.

Peu de temps après un groupe d'hommes approchant discrètement de l'endroit, s'arrêta là où le feu était encore vif quelques minutes auparavant. Ils examinèrent les traces au sol, leur chef donna quelques ordres brefs à sa troupe qui s'éclata en 5 petits groupes chacun suivant les traces des semis orcs en fuite.

Galadas , une fois sur que rien ne menaçait sa discrétion se leva et se mit en quête de suivre le groupe du chef des rôdeurs...à bonne distance d'oreille et d'odorat.


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:46    
Citer
 

~ Celui qui murmurait à l'oreille des Crebain ~
~ Mormuinthiel ~


(Texte de Hieronyma, initialement publié ici)



Image


Les doigts serrés autour du médaillon à s’en faire blanchir les jointures, Mormuinthiel se remémorait les dernières heures passées à fouler les frontières désolées des Terres Solitaires, entourée des archers de la Compagnie Errante. Autour d’elle, Ost Guruth paraissait plongée dans une étrange torpeur.

Le calme avant la tempête… ?

Ils avaient fini par le découvrir. L’espion.
Galadas, leur Maître Archer, l’avait repéré tandis qu’ils arpentaient, à sa suite discrète, les ruines de Naerost. Un semi-orque à la physionomie craintive qui les épiait, tout en murmurant à l’oreille attentive d’un craban apprivoisé.

Image



Ils avaient fini par le découvrir. L’espion.

Ils l’avaient poursuivi et acculé contre un mur. Seul contre des Elfes alertes et déterminés, le semi-orque n’aurait rien pu tenter qui ne soit suicidaire…

Image


Image


Une grimace de dégoût étirant ses lèvres, Mormuinthiel se tint à distance, menaçant néanmoins l’espion de son arc, la fine corde tendue, prête à lâcher la flèche encochée. Alors Galadas entama l’interrogatoire.

- Qui es-tu, semi-orque ? Ta présence en ces terres n’est pas anodine !
- Moi pas méchant ! Moi juste regarder quoi faire humains...
- Parle !!! Que fais-tu par ici ?!!
- Si moi tout dire, vous laisser moi vivre ?
- Et dans quel but ?


Le silence. Lourd et dérangeant. Au sein de ces ruines malveillantes, la tension était palpable. Les Elfes attendaient une réaction de leur Maître Archer. Galadas finit par acquiescer d’un lent hochement de tête. Face à lui, le semi-orque Glokghul s’agitait nerveusement sous les regards emplis d’animosités des Eldar.

- Parle et nous te laisserons en vie.
- Moi avoir mission. Moi obéir à Grand Œil. Moi obéir à Gashtar Tranchemain. Lui être fidèle de Grand Servant. Lui être fidèle de Grand Cavalier de Tour Noir des Bois de l'Est.
- Un Nazgul !
cracha Galadas entre ses dents. Compagnons ! L'affaire est grave !

Un frémissement inquiet parcourut l’échine droite des Elfes. Mormuinthiel se détourna, préférant écouter l’échange tout en surveillant leurs arrières. Certains levèrent les yeux vers les cieux, à la recherche d’un battement d’ailes, d’un croassement familier… Quant au semi-orque, il poursuivait, ses paroles pleuvant comme averses de printemps !

- Lui être dans Terres au-delà de Monts des Brumes. Lui pas être loin. Et Gashtar dire à Glokghul : surveille passages des hommes dans Grande Route, pendant que Gashtar faire pacte avec Tisseuses.
- Les araignées ?
- Quel pacte, semi-orque ?
interrogea Galadas.
- Ghastar pas être dans Terres Trolles, car lui être dans Landes du Nord. Mais lui vouloir Terres Trolles et passer pacte avec Tisseuses Noires. Trois grandes Tisseuses. Terribles.
- Connais-tu l'endroit où doit être conclu le pacte ?
intervint Merethil.
- Pacte déjà conclu, elfe à esprit étroit. Trois Tisseuses ! Ca être Reine de Tisseval. Et être aussi Umlig. Et ça être aussi Morbereth.
- Il nous faut donc mettre fin à ce pacte.
- Trois Tisseuses. Pour corrompre Terres Trolles !


Le semi-orque continuait ses aveux, ignorant les interventions des Elfes. Tentant de maîtriser ses émotions, Mormuinthiel se refusait à poser son regard froid sur l’espion, avisant toujours les alentours, resserrant son étreinte sur le bois de son arc.

- Car Gashtar être grand corrupteur ! Lui être grand Orque ! Lui avoir presque corrompu lac elfe secret !
- Un lac ?
fit Faelhen, levant un regard interrogateur sur l’espion.
- Oui. Lac secret des Elfes à esprit étroit. Mais ça être vieux. Ca être vieille histoire.
- De quoi parle-t-il ?
demanda Faelhen en se tournant vers ses compagnons.
- Comment s'appelle ce lac ? fit Nolerandir.
- Je crois savoir ce dont il parle… répondit Galadas.
- Lac être lac secret des Elfes, dans Eregion, près Tharbad-aux-Voleurs.

Nîn-in-Eilph. Un souvenir, une tragédie que son Aïeule et son frère avaient vécue, échappant de justesse au massacre. Mormuinthiel finit par se retourner, opposant un regard plein de haine et de mépris à l'orque. Ce dernier s’agita de plus belle en croisant son regard.

- Et que faisons-nous de lui ?
- Vous laisser moi vivre ! Moi dire tout !
- Si on le laisse partir, il avertira son maître !
- Moi dire Gashtar avoir plus deux cents orques à Dar Gazag ! Lui être trop fort pour petits elfes.
- Nous ne pouvons pas le laisser partir, mais s'abaisser à le tuer... non… remettons-le aux Dunedain... ils doivent apprendre ce qu’il a dit à ses maitres sur eux.
- Peut-être pourrons-nous le laisser sous bonne garde à Ost Guruth ou Bree ?
- Moi tout dire ! Elfes être mauvais !
- Ost Guruth me semble une meilleure idée que Bree !
trancha Galadas. On lui a promis de le laisser en vie, pas libre !
- Moi pas avoir parlé sur eux. Moi rien dire sur Elfes qui chercher Tisseuses ! Moi rien dire sur Elfes qui vouloir empêcher corruption Terres Trolles. Moi rien dire. Vous laisser moi, moi rien faire vous. Moi gentil orque.


La décision fut prise de le livrer aux Rôdeurs d’Ost Guruth. Glokghul se débattit mais la menace latente d’une flèche pointée sous son nez le calma rapidement. Les poignets liés par une corde, le semi-orque fut ainsi entraîné dans le sillage des Elfes.

Image


Puis l’horreur emplit l’esprit et le cœur de Mormuinthiel lorsque sur le chemin du camp retranché d’Ost Guruth, la jeune Elfe distingua un médaillon au cou de l’espion… médaillon qu’elle reconnut pour l’avoir aperçu sur les rares corps des orques qui avaient péri lors de l’attaque du domaine sylvain des DùathFaroth. Le domaine de sa famille. Dont chacun des membres avait été sauvagement abattu. Son regard smaragdin lançant des éclairs, elle lui arracha le médaillon.

... je ... devrais t'égorger... comme les tiens ont égorgé les miens... sans aucune pitié...

Sa dague levée sur cet être immonde, toute mansuétude ou douceur ayant déserté sa face blême, Mormuinthiel voyait resurgir les visions douloureuses des corps sans vie de ses frères nandor… leurs prunelles pâles et vitreuses tournées vers les cieux plombés, chargés de pluie. Seule la sagesse de ses compagnons abaissa la main crispée sur la garde de son arme.

- Il y aura un temps pour la vengeance… avait murmuré Galadas.

Oui… la vengeance viendrait. Un jour.
Pour l’heure, il lui fallait avertir son frère et sa sœur.


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:46    
Citer
 

~ Campagne des Archers : Corruption ~





Image


"Une ombre, opaque et dense s'est glissée dans celle du soleil déclinant entre les pointes d'Hitaeglir. Une chose s'est tapie sous les racines tortueuses des pins noirs, appelée pour un sombre dessein. Mais pourtant n'a encore franchi Mitheithel, car elle ne s'est pour le moment dévoilée ... La semence de corruption gagnera peut être les frontières de la Dernière Maison Simple, à moins que la vigilance des elfes soit suffisante. Les fils du destin forment une toile complexe Arahîr, et la voie où y marcher est mince. Aussi fragile que le souvenir de nos Maisons, abandonnées ou devenues ruines, tel un voile ténu tremblant au crépuscule de notre époque ..."

Earanë se retourna avec lenteur vers l'ancien. Elle avait prononcé chaque mot avec précaution et force à la fois, douce et inexorable révélation des signes à venir, sous les étoiles d'Imladris. Le silence pris à nouveau sa place entre les deux silhouettes qui se dévisageaient à présent, sur la terrasse enrobée par la pâle lumière d'une lune esquissée sur fond de nuit. Une main effleurant la balconnade à la pierre ouvragée, l'héritière de la Maison Hîthlamath attendait que le veilleur le questionne, car son regard froncé cherchait à discerner au delà des mots les décisions à prendre.

"Votre regard me rappelle celui d'un rohir venu me voir en compagnie d'Arcamenel en un temps passé, Anariath." Glissa Earanë dans un sourire à peine voilé. "Lui aussi cherchait le choix le plus juste, le rôle qui plus tard serait le sien à Staffolde puis ... dans un exode retrouvé. L'ancienneté des eldar ne les empêche hélas de faillir ou de douter parfois ...".

Le guerrier observa les ténèbres qui s'étendaient sur les contreforts de la Vallée Cachée. Il savait ô combien, un havre aussi secret et protégé soit-il pouvait voir ses murailles s'effondrer tragiquement. Le triste souvenir de la Chute témoignait de celà avec une évidence encore trop vaste pour l'oublier malgré les siècles.

"J'ai vu ... un monde heureux et protégé, s'assombrir ... vaciller puis céder, hîril. Les ténèbres peuvent aussi se cacher dans les remous du cœur, l'une des force de l'ennemi se situe dans nos propres faiblesses. Mais si nous en avons, lui également. Le temps est encore de notre côté cette fois-ci, car des profondeurs de Taur-e-Ndaedelos l'injonction a levé la vigilance des nandor à l'ouest. Et si notre Cercle Ancien s'effiloche, les Duathfaroth ont probablement une part à prendre dans le destin qui a été annoncé."
"Les nouvelles certitudes venues du Carrock seront révélés aux sages, j'ai convoqué les nandor de notre concile. Ces recherches nous apporterons peut être la clé de certaines énigmes, bien que je doute qu'un quelconque pouvoir ai encore survécu à tant de siècle au milieu des ruines. Bien qu'affaiblit l'Angmar avait à l'époque lancé plusieurs tentatives pour détruire le sanctuaire ancien. S'il en reste quelque chose aujourd'hui, ce ne doit être que quelques pierres renversées et ronces ...".

Earanë regarda fixement l'ancien. "Vous connaissez, Arahîr, l'importance qu'un espoir peut avoir sur nous et sur les hommes. Les symboles d'autrefois, les récits, en sont le témoignage. Ils ne doivent être oubliés, ce sont eux qui donnent un sens à nos actes à présent ...".

* * * *


Les animaux avaient fuit le nord de la Trouée des trolls depuis un certain temps maintenant, et il valait mieux ainsi. Les racines s'étaient peu à peu noircies et les feuilles ne donnaient plus leur éclat, là haut sous les futaies. Un vent aux présages mauvais s'infiltrait dans les combes boisées aux pins rabougris. Sans toutefois porter leurs regards vers les recoins les plus accidentés de la région, des éclaireurs de Fondcombe s'inquiétèrent de quelques uns de ces signes ... La forêt n'était plus la même, une ombre funeste s'y était glissée, bruissante et sinistre.

Barachen réajusta sa capeline en tissu elfique, le froid s'invitait avec le soir. Il passa ses deux mains au dessus du feu dont il avait attisé les braises, pour le réveiller. Le visiteur arrivé quelques jours auparavant était reparti au petit matin. Un traqueur venu de Taur-e-Ndaedelos, archer des bois de Thranduil. Un frère soucieux ... mais qui ne l'était en cette époque ? Barachen songea aux mises en garde de Galadas Eleredh. Le chasseur lui avait dit que lors de son prochain voyage il viendrait avec sa compagnie ...


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:46    
Citer
 

~ Campagne des Archers : Corruption ~
~ Gilbrìan ~



« Lorsque l'Ombre s'étend, lorsque la Soleil se voile et que le froid s'installe dans nos coeurs, alors se lèvent les héros de nos derniers espoirs. Infime peut être leur rôle, mais il transcende leur simple action : par leur vaillance et leur courage, ils rechauffent nos âmes et leur fougue brille telle une chandelle dans les ténèbres, nous montrant la voie. »


Gilbrìan Harthadeth
Eriador - Ennor
~ An 3018 du Troisième Âge du Soleil


Elle trempa délicatement la plume dans l'encrier avant de reprendre sa rédaction. Les mots s'inscrivaient sur le parchemin à mesure qu'elle repensait aux dernières nouvelles qu'elle avait de la compagnie errante, Gwaedh-en-Feryn. Le Serment des Traqueurs.

Gilbrìan releva le nez de son parchemin et son regard se fixa sur la flamme de la chandelle qui éclairait le reposoir. Les Traqueurs étaient en route pour la Trouée des Trolls, et plus les heures passaient, plus ils se rapprochaient des Monts Brumeux et des dangers qui guettaient l'Eriador.

Trois créatures, descendantes d'Ungoliant, la Reine des Ténèbres, corrompaient les bois des Trolls, déjà fort peu accueillants, et le semi orque interrogé quelques semaines plus tôt avait révélé qu'un sombre pacte avait été conclu entre ces Tisseuses et le chef orque Gashtar Tranchemain. Tranchemain était au service de l'un des Neuf Servants de l'Anneau, et il avait déjà fait parlé de lui en massacrant bon nombres d'Elfes lors d'un pèlerinage méditatif au lac secret de Merethlin, quelques années plus tôt. Il était donc de retour en Eriador pour le plus grand malheur des Peuples Libres et cela ne présageait rien de bon.

Gilbrìan eut une pensée pour les Traqueurs et se remit à l'oeuvre : il était important de consigner par écrit les actes du Gwaedh-en-Feryn, car le Serment pourrait s'avérer déterminant dans cette terrible guerre qui s'annonçait.


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:46    
Citer
 

~ Les Poisons de Dol Guldur ~
~ Faelhen ~


(Texte de Grim, initialement publié ici)



Les dernières lueurs du soleil disparaissaient et la petite troupe d'archer pénètrait dans la région sauvage de la trouée des trolls.
Peu de temps auparavant, ils avaient tenu conseil non loin des murailles d'Ost guruth et le maitre archer Galadas les avait informés de ce qu'il avait pu obtenir des éclaireurs d'Imladris, tout comme de ce qu'il avait vu. L'ombre étendait son bras sur la trouée, les trois grandes tisseuses dont l'espion avait parlé étaient déjà à l'œuvre, il était possible de sentir leur influence insidieuse sur la faune et la flore.



Image


Avant de faire route vers le nord de la trouée où des éclaireurs avaient mentionnés la présence de soies caractéristique des créatures. La troupe fit une halte au camp de Barachen où elle pu recueillir plus d'informations. Elle apprit qu'une expédition de l'Heren iaur avait fait route vers l'antre des tisseuses à la recherche d'antiques ruines. Ils décidèrent de retrouver leur piste afin d'apprendre si ils avaient repéré d'autres signes et surtout les avertir de la présence des sournoises créatures.

Ils trouvèrent le camp de l'expédition dans la clairière des trolls et n'y trouvant qu'un feu mourant. Ils se positionnèrent dans l'attente d'un éventuel retour des personnes. L'expédition revint au camp comme prévu et par un heureux hasard, l'un des membres était même le frère de Mormuinthiel. Après une explication de la présence de chacun des deux camps, ils décidèrent de faire route ensemble vers le nord.

La présence des tisseuses se faisait plus importante, la nature souffrait de leur influence. Les arbres se mourraient et les quelques animaux qui restaient étaient atteind de maladie. Faelhen se souvenait de l'influence de ces créatures, les oiseaux quittaient les terres, la foret se mourait lentement et même la lumière fuyait l'antre des tisseuses. Ce qu'il voyait ici n'était que le début de la corruption..

L'aube pointait lorsqu'il arrivèrent en vue d'un défilé où ils purent surprendre quelques tisseuses. L'arrivée d'un messager du Lon Daer les surprit et ils décidèrent de se replier sur le camp d'une éclaireur qui surveillait le défilé afin de faire le point sur la situation et sur leur plan d'action.


Image


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:47    
Citer
 

~ Les Poisons de Dol Guldur ~
~ La Compagnie Errante dans les Landes ~



Image

Image


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:47    
Citer
 

~ Campagne des Archers : Enchevêtrés ~




Umrûk n'aimait pas les tisseuses. Fourbes, traîtresses, il ne fallait surtout pas leur tourner le dos. Encore moins quand elles ne vous comptaient pas parmi les chefs de guerre de l'Angmar ou du Mordor. Et encore moins quand elles avaient faim ... Mais Gashan l'avait dit et il fallait le faire. Aller trouver l'une d'elles aux premières roches des crevasses noires de Gram, à chaque nouveau quartier de lune. Le maître lui-même avait finalement remarqué qu'une partie seulement des orques qui y allaient en revenait, et il avait choisi d'y envoyer à chaque fois un peu moins de ses soldats.

Le messager de Dar-Gazag se faufila dans l'une des grandes fissures de la roche alors que la nuit enveloppait déjà les pins rabougris. Les voix tordues et raillantes des deux autres orques qui attendaient dehors disparurent alors qu'Umrûk s'enfonçait dans les ténèbres de la paroi. Il savait bien qu'ils pariaient sur celui qui ne reviendrait pas cette fois-ci et cracha leur nom dans une morve mauvaise et jaune au sol.

Le goulot s'ouvrait un peu plus bas, dans l'humidité de la caverne, où le moindre de ses pas faisait crisser la roche. Umrûk y sentait une autre présence ... Sa main calleuse s'agrippa à une partie saillante et humide. Il avança son visage pour mieux distinguer au fond des ombres la forme qui se tenait là. Soudainement Umrûk retira instinctivement son autre main qui tentait de s'agripper à la paroi fissurée. Frémissant au contact gluant et froid d'une toile, l'orque agita ses bras en mouvements saccadés pour ne pas s'emmêler dans les enchevêtrements silencieux et mortels. Un léger crissement lui fît relever lentement le crâne. A moins d'une coudée, la forme lovée dans la roche d'une immonde tisseuse dépliait ses membres arachnides, et laissa pendre ses deux premières pattes devant l'orque en effroyable signe d'invitation.

Umrûk fît mollement un signe négatif de la tête avant de se voir précipiter en avant sous la pression d'autres pattes surgies dans son dos. Perdant l'équilibre, l'orque roula à travers les toiles en éructant des sons gutturaux, et se mit à ramper précipitamment sur le granit de la caverne. Avant de tomber nez à nez sur une forme enroulée dans un linceul tissé, recroquevillée sur elle-même. Se retournant brusquement vers l'entrée du goulot, il distingua la forme de la tisseuse qui descendait silencieusement sur la roche, les boursouflures de son abdomen dansant au rythme de sa lente progression. Umrûk avait compris qu'elle voulait qu'il découvre ce que la gangue de soie emprisonnait, sinon elle l'aurait déjà invité à son dîner ...

L'orque s'empressa de déchirer ce qui lui semblait être la partie supérieure du corps avant de découvrir une paire de bottes. Lançant des regards inquiets par dessus son épaule, il se doutait qu'il n'aurait que le temps d'un œil furtif avant que la tisseuse ne soit sur lui. Les mains agitées il débarrassa enfin le visage d'un elfe couvert par une toile étouffante . Sa peau pâle était devenue jaunâtre et quelques mèches de cheveux cuivrés collaient son front. Umrûk ne pût s'empêcher de tâter du bout des doigts la joue blafarde du visage elfique, faisant surgir un liquide épais et incolore des commissures de ses lèvres. L'orque grogna en reculant, il n'y avait plus rien de bon à tirer de cette chair. Il empoigna le collier de cuir que la victime portait à son cou et tira fortement pour l'arracher d'un geste sec. Avec ce signe Gashan comprendrait.

Cette fois-ci Morbereth laissa l'émissaire en vie. La tisseuse avait un message à faire passer à son maître; la chasse aux elfes commençait ...


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
Sentiers de la Compagnie
Compagnie Errante
Visiteur

Messages : 13
Message Posté le: 22/02/2010 à 12:47    
Citer
 

~ Campagne des Archers : Enchevêtrés ~
~ Mormuinthiel ~


(Texte de Hieronyma, initialement publié ici)



L’Aube pointa, son ciel étrangement sombre s’appesantissant sur les têtes des Elfes attroupés autour du feu de camp, telle une lourde toile. Au-delà de leur position, tandis qu’ils s’apprêtaient pour le long et difficile combat à venir, l’étroite faille laissait entrevoir, dans ses ombres fuligineuses, des mouvements furtifs, des glissements soyeux…

Image


Il était temps…

Un frisson parcourut tout le corps de la Nando. Les Compagnons prêts, leur Maître Archer Galadas Eleredh désigna Feasure pour diriger la modeste troupe : Nolerandir, Faelhen, Merethil… le Veilleur Anariath et son frère Daerandhir s’étaient joints à eux, poursuivant une mystérieuse quête au sein de ces ruines terrifiantes. 'Daerandhir, soyons vigilants aux signes de notre héritage, aux ruines et aux emblèmes…’ Que signifiaient ces paroles ? Quelle chimère poursuivait encore le digne héritier de Moreressë ? Un haussement d’épaules balaya ses réflexions.

Une poignée d’ordres, clairs et concis, et la Traque fut lancée.

Le défilé s’avéra être un enchevêtrement continu d’arbres aux formes tourmentées, de souches asséchées, marbrées d’épais cordeaux et de fils, entre lesquels oscillaient parfois les contours de cocons au ventre laiteux et replet. Les Valar seuls savaient ce que renfermaient ces enveloppes dont les surfaces luisaient d’un argent morbide sous les feux d’une lumière maladive. La corruption et la mort s’attelaient à hanter chaque recoin de ce simulacre de forêt, prenant l’apparence de ces dames à huit pattes, vêtues dans leurs atours de soie pourpre et or…

Image

Image


Un kaléidoscope d’images furieuses… L’ombre d’un bâton dansait, l’acier d’une lame brillait… tandis que les flèches sifflaient, murmuraient, chantaient leur mélopée mortelle. Inlassablement. Les cadavres de leurs ennemies silencieuses gisaient, dans d’ultimes soubresauts, bouillonnant de leurs humeurs visqueuses et immondes. Odeurs infectes qui assaillaient l’odorat sensible des Eldar. Mais qu’importait ! Chaque monstre terrassé était une victoire érigée à la face du Corrupteur. Cet infâme qui se terrait dans quelque recoin du Rhudaur…

Image


Image

Image


Umling ! La Reine de Tisseval ! Toutes deux tombèrent sous l’assaut des Elfes. Aussi furtives et sournoises fussent leurs fidèles guerrières, elles ne purent échapper à la morsure létale de chaque trait que les Archers décochèrent, un feu déterminé couvant dans leurs regards concentrés.

Image

Image

Image


Dans des ruines perchées au sommet d’un tertre de rocaille, nettoyées de l’engeance arachnide, la jeune Nando surprit Anariath et son frère, penchés sur des signes gravés sur les parois décrépies. Elle perçut leurs murmures et le nom de Delossad jaillit des lèvres du Veilleur. Ce dernier se promettait de revenir en ces lieux… Etait-il sensé ?

Image

Image


Où se cachait la troisième Tisseuse ? Quittant les ruines infestées, leurs pas les ramenèrent à l’entrée de la passe… sans que la monstrueuse Morbereth ne se manifeste. Comment cela était-il possible ? Avaient-ils raté son repaire ? Dans le feu de l’action, un chemin secret leur avait-il été celé ? Non…

Est-on sûrs que la troisième Reine se trouve en ces lieux ? Rien dans les paroles de ce semi orque ne nous indiquait que les trois Tisseuses se trouvaient au même endroit...

De retour au campement de Thoroniel, les Elfes pansèrent leurs blessures, calmèrent le feu du poison sur leur chair. Puis la discussion reprit sur leur mission… mission que leur troupe n’avait qu’à moitié accomplie, Morbereth ayant échappé à leur prompte justice.

Ils avaient sûrement omis un détail dans le contenu des aveux du semi-orque Glokghul.

Image


- Cette bête peut être ici, tout comme dans les régions plus à l'ouest… où ses sœurs mineures rodent… émit Galadas.
- Mais pardonnez-moi, feryn, une chose se profile dans les indications que vous révéliez au travers des paroles de l'espion ! intervint Anariath.
- Oui ?
- N'avez-vous pas parlé d'un lien entre ces immondes tisseuses et un maître les ayant appelées ?
- Si, mais où voulez-vous en venir ?
- Un pacte… le semi-orque parlait d'un pacte entre son maître et ces créatures !
fit Faelhen.
- Ne pourriez-vous imaginer que l'une d'entre elles soit en maraude auprès de son maître ou de celui qui a façonné ce pacte, une sorte de messagère agissant sur la voie de ses ordres ?
- Cela est possible.
- Ce qui pourrait expliquer qu'elle ne soit ici, bien qu'elle ait pu elle-même corrompre les bois plus au sud… ou plus au nord. Et permettez-moi encore une pensée.
- Allez-y.
- Les terres qui s'étendent au-delà de la Trouée et forment une vaste frontière avec l'ancien Rudhaur, sont justement celles où s'élève ce fort, Dar Gazag ... les terres d'Etten aux pieds des Monts de Gram.
- Et certainement l'endroit le plus dangereux de la région.
- J'ai ouï dire d'une mission assez folle que préparent le Roseau et mon ami Eren de Baranduin...
poursuivit Galadas. Et il me semble que cela concerne justement ce chef orque.
- Pouvez-vous ici en révéler davantage ?
s’enquit Anariath.
- Eren envisage de servir d'appât pour attirer l'orque Gashan Tranchemain dans un piège... je trouve cela totalement inconscient quand à moi... mais passons…
- Quand ?
- Je ne sais pas encore.
- Cet Eren est-il le chef de cette faction dont vous parlez ?
interrogea le Veilleur.
- Eren est avec moi à la tête de la Compagnie du Roseau blanc.
- Est-il homme assez téméraire pour croire que cette folie puisse connaître succès ?
- Vous ne connaissez pas les Baranduin ... !
- J’espère que vous saurez le convaincre de renoncer, hîr. Le Pays de Bree a encore besoin d'hommes tels que lui.
- Qui sait... la témérité des hommes a plus d'une fois mis les plans de l'ennemi en déroute...
commenta le sage Nolerandir.
- Toujours est-il que si la créature que nous recherchons est retournée ou reste près de celui avec qui elle a pactisé... cela risque d'être très dangereux pour la vie d'Eren.
- Le plan de cet Eren aura peut-être une issue favorable... ce qui assurerait certainement un répit aux forces qui luttent contre les armées de l'ennemi à l'ombre du Mont Gram.
- Espérons-le...
fit Galadas.
- ... Il serait juste de l'avertir de la tisseuse… s’il compte s'aventurer là-bas.
- Je suggère que nous observions l'activité des Roseaux pour savoir quand ils préparent cette opération... cela me sera chose facile, si je peux rentrer à Bree avant qu'Eren ne se mette en route...

Décision fut prise de surveiller, d’un côté, la passe et l’évolution des Tisseuses, de l’autre, d’épier les Roseaux… Le rôle de chacun des Elfes ayant été défini, ces derniers s’éparpillèrent. Nolerandir prit hâtivement la route d’Imladris en quête d’informations. Mormuinthiel se porta volontaire, tout comme Faelhen, pour guetter le défilé et ses discrètes occupantes…


Revenir en haut de page
Profil
Tribune
MP
 
    Chapitres d'Estel -> Plume d'Airain Sujet précédent :: sujet suivant